Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Logement, hébergement


Créée en 1949 (décret du 16 mars), à partir de services récupérés des anciennes directions générales de l'Urbanisme et de l'Habitation (service des études de la construction) et des Travaux, la direction de la Construction est restée relativement stable dans sa dénomination (même si elle est devenue direction de l'Habitat et de la Construction en 1993) et dans ses attributions.
On note simplement des redistributions de compétence avec la direction de
l'Aménagement du territoire en 1956 et 1959 (celle-ci recevant les permis de construire, mais cédant le logement), et l'acquisition d'une compétence juridique suite à la suppression de la direction de la Législation et du Contentieux.
En revanche, la structuration interne des services a abondamment bougé ; à l'époque d'Eugène Claudius-Petit, la direction comprenait trois grands services :
· service des études
· service de l'architecture
· service des travaux (auquel ont été jointes les HLM).
Les deux derniers ont rapidement disparu, tandis qu'apparaissaient de nouveaux services chargés de l'aide à la construction et de l'habitation (décret n°59-102 du 7 janvier 1959), esquisse des grands pôles qui se maintiendront au delà des mutations d'organigramme.
· un pôle financier et juridique (ce dernier aspect après 1966) : service de l'aide à la construction en 1959, service financement et législation en 1966, subdivisé ensuite en service des affaires juridiques et administratives et service du financement ; service des affaires économiques et du financement en 1979. La tutelle des organismes constructeurs a le plus souvent été rattachée à ce pôle.
· un pôle technique, héritier de l'ancien service des études, qui a reçu diverses dénominations (études et programmes en 1959, service technique en 1971, service de la politique technique en 1977).
· un pôle habitat (service de l'habitation puis de l'habitat), chargée de l'amélioration de l'habitat et des approches sociales. La tutelle des organismes constructeurs lui a été rattachée en 1979.
Malgré la disparition après 1986 de la division en services, ces pôles restent aujourd'hui visibles dans l'organigramme actuel.
Les archives conservées, assez volumineuses, reflètent ces différentes missions. On notera particulièrement ce qui concerne les chantiers expérimentaux, intéressant pour l'histoire architecturale, le développement de la construction industrialisée, la politique du logement social et d'amélioration de l'habitat.