Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

15 000 missions de service civique dans l’environnement

25 février 2015 (mis à jour le 3 juin 2015) - Développement durable
Imprimer

Le 1er juin 2015, le service civique devient universel : tous les jeunes de moins de 25 ans pourront demander à s’engager pour faire l’expérience du vivre ensemble, de la citoyenneté, de l’intérêt général. Un programme national de service civique "Transition énergétique, climat et biodiversité" a été lancé le 24 février dernier. 15 000 missions dans le domaine de l’environnement sont prévues sur 2 ans dont 5 000 immédiatement.


Le service civique : une mobilisation de la jeunesse

Ce programme doit mobiliser les jeunes de 16 à 25 ans pour répondre à l’ampleur de nos défis sociaux et environnementaux. Il leur propose un cadre d’engagement dans lequel ils pourront murir, gagner en confiance en eux, en compétences. Concrètement, il s’agit :

  • d’un engagement volontaire de 6 à 12 mois pour l’accomplissement d’une mission d’intérêt général ; • pouvant être effectué auprès d’organismes à but non lucratif ou de personnes morales de droit public ;
  • donnant lieu au versement d’une indemnité prise en charge par l’Etat de 467,34 €, et d’un soutien complémentaire, en nature ou argent, pris en charge par l’organisme d’accueil de 106,31 € ;
  • et ouvrant droit à une protection sociale complète.

En 2015, 70 000 jeunes seront accueillis en service civique, soit un doublement des effectifs par rapport à l’année 2014. En 2016, ce sont 150 000 voire 170 000 jeunes qui pourraient effectuer un service civique.

 

Transition énergétique, climat et biodiversité

Ce programme répond à trois priorités du gouvernement

La mobilisation des territoires pour la transition énergétique

Les missions des jeunes en service civique concerneront l’animation territoriale et la sensibilisation des habitants, des entreprises, des administrations, des élèves et des étudiants aux enjeux et objectifs de la transition énergétique.

Sur le terrain, ils agissent déjà. Sensibiliser les locataires du parc social aux solutions d’économie d’énergie, faciliter le déploiement des compteurs intelligents, accompagner l’installation des ménages dans des logements à basse consommation, neufs ou rénovés… autant de missions réalisées par des jeunes grâce à un partenariat ambitieux entre l’Agence du Service civique, la fondation FACE et l’association Unis-cités.

L’engagement national pour le climat

La France accueillera en décembre prochain à Paris-Le Bourget près de 200 pays pour la plus grande conférence internationale jamais organisée sur le Climat. Pour sensibiliser les français aux objectifs de la conférence de Paris, aux effets du changement climatique et aux risques qu’ils génèrent, des missions de service civique pourront être proposées au sein d’associations et de collectivités.

Sur le terrain, ils agissent déjà. Le réseau de jeunes WARN (We are ready now) est un collectif d’associations qui pilote l’organisation de la COY (Conférence des jeunes pour le climat). Tout au long de l’année 2015, WARN souhaite mobiliser la jeunesse sur les questions liées à l’environnement et au climat.

La préservation de la biodiversité et des paysages

Ce chantier vise à développer les missions de service civique à vocation pédagogique en lien avec la protection de la nature : promouvoir les éco-gestes, encourager la gestion durable des espaces naturels, urbains, forestiers et agricoles, valoriser les espaces protégés, les secteurs patrimoniaux, développer la trame verte et bleue…

Sur le terrain, ils agissent déjà. Le Parc National de la Vanoise a piloté une mission de suivi de la faune et d’information aux touristes : les volontaires ont participé au suivi de la population de marmottes et à l’information des randonneurs sur le site.

Imprimer