Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

1er Sommet humanitaire mondial

23 mai 2016 - COP 21
Imprimer

Ségolène Royal, Présidente de la COP21, représente la France au 1er Sommet humanitaire mondial organisé, les 23 et 24 mai, à Istanbul, à l’initiative du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon. Plus de 5 000 participants (Etats, ONG, Nations unies, fondations, entreprises…) sont présents pour réformer l’action humanitaire. Un rapport reprenant les engagements des participants sera présenté à la 71ème Assemblée générales des Nations unies.

 -


Programme de la Présidente de la COP21 :

  • entretien avec Ouided Bouchamaoui, représentante du quartet du dialogue national de Tunisie, prix Nobel de la paix 2015,
  • table ronde de haut niveau sur le leadership politique en matière de prévention et de solution aux crises, en présence notamment de Ban-Ki Moon, Recep Erdogan, President turc, Angela Merkel, Chancelière allemande, Habib Essid, Premier ministre tunisien et Joseph Boakai, Vice-président du Libéria,
  • lancement de la Plateforme sur les déplacements liés aux catastrophes, l’initiative Nansen, qui a pour objectif de renforcer la protection des personnes déplacées au-delà des frontières dans le contexte des catastrophes, y compris celles liées aux effets du changement climatique, et prévenir ou réduire les risques de déplacements liés aux catastrophes,
  • table ronde de haut niveau « Natural Disasters and Climate Change : Managing Risks and Crises Differently.

 

 

Plusieurs engagements seront annoncés par la Présidente de la COP21 :

Protéger les populations civiles face aux conflits armés

1. la France accueillera une conférence internationale, en février 2017, pour promouvoir la protection des enfants face aux conflits armés et aux crises climatiques, pour le 10ème anniversaire de l’adoption des « Principes de Paris », et 12 ans après la résolution 1612 du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflits armés,

2. la France organisera un événement en septembre 2016, en marge de la semaine ministérielle à New York, sur le thème « Femmes, paix et sécurité », en intégrant les catastrophes humanitaires liées au climat,

Répondre aux conséquences humanitaires des catastrophes naturelles et du dérèglement climatique
 

3. La France s’engage à accroître le financement de l’adaptation aux conséquences du dérèglement climatique, avec l’objectif d’atteindre 1 milliard d’euros par an en 2020,

4. La France s’engage à répondre aux besoins de protection des personnes déplacées à travers les frontières dans le contexte des catastrophes naturelles et du dérèglement climatique, par la promotion de l’Initiative Nansen sur les déplacés climatiques,

5. La France s’engage à développer des partenariats pour renforcer les systèmes nationaux et locaux de gestion des urgences en cas de catastrophes naturelles.

Près de 120 millions de personnes ne peuvent survivre aujourd’hui que grâce à l’aide humanitaire. 80 % de l’action humanitaire est mobilisée dans des zones de conflit. Les déplacements de population Sud-Sud sont une réalité oubliée. Les femmes et les enfants sont les premières victimes. L’urgence n’a jamais été aussi forte. On estime à 200 millions le nombre de personnes déplacées en raison des catastrophes climatiques.

Retrouvez ici streaming, programme, dossier de presse,
photos… du Sommet

 

Télécharger le communiqué (PDF - 208 Ko)

 

Imprimer