Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Symposiums de la DSAC

13 novembre 2015 - Transports
Imprimer

Sommaire :


      

25 novembre 2010 : "Conditions météorologiques dégradées - Aide à la décision des équipages pour l’approche et l’atterrissage"

23 mars 2011 (mis à jour le 21 novembre 2011)

La direction de la sécurité de l’Aviation civile (DSAC) a consacré le 25 novembre 2010 un symposium sur le thème "Conditions météorologiques dégradées - Aide à la décision des équipages pour l’approche et l’atterrissage".



Parmi les inciAffiche : Symposium du 25 novembre 2010dents ou accidents ayant conduit à des sorties de piste, les conditions météorologiques dégradées à l’approche et à l’atterrissage font partie des facteurs contributifs identifiés les plus récurrents. Lors de son bilan 2009-2010, IATA a relevé que, parmi les 23 sorties de piste, dont 21 à l’atterrissage, le facteur météorologique intervenait dans près de 40% des cas.

Qu’ils se limitent à de la casse matérielle lors des sorties de piste ou qu’ils conduisent à des pertes humaines, ces accidents liés à des conditions météorologiques dégradées à l’approche et à l’atterrissage se déroulent aussi bien dans des zones tropicales (San Andres Colombie août 2010, Mangalore Inde mai 2010), connues pour leurs conditions difficiles, que sur notre territoire métropolitain (Deauville 2008, Limoges 2008) ou d’outre-mer (Cayenne 2001, Tahiti 2000).

Équipages, compagnies, services de la navigation aérienne, exploitants d’aérodromes, services de la météorologie, autorités de surveillance, tous les acteurs du secteur aéronautique sont concernés pour réduire l’occurrence et la gravité de tels évènements.

Dans le cadre du Programme de Sécurité de l’État, la direction de la sécurité de l’Aviation civile a identifié/établi des objectifs de réduction des risques ciblés. Parmi ceux-ci, figure l’objectif « Améliorer l’assistance aux équipages dans leurs décisions liées aux phénomènes météorologiques dangereux » PSE-OC/08/4, auquel la DSAC a décidé de consacrer un symposium. Ces symposiums sont organisés comme des forums sur la sécurité dans lesquels chaque acteur partage son point de vue dans une optique de confrontation des idées et d’amélioration de la sécurité.

Lancés en septembre 2009, les travaux du symposium 2010 visent à rassembler des professionnels du monde aéronautique afin de partager les expériences de chacun, d’échanger sur la prévention des risques et d’établir, en collaboration étroite avec tous les acteurs concernés, des actions pertinentes de sécurité visant à diminuer les accidents et incidents aériens.

« Conditions météorologiques dégradées…

Aide à la décision des équipages pour l’approche et l’atterrissage » était donc le thème de l’édition 2010 du symposium annuel de la DSAC sur la sécurité des vols. Tenu le 25 novembre à Paris, il a réuni plus de 250 auditeurs et participants, à travers les retransmissions dans tous les échelons régionaux de la DSAC.

Afin d’initier une dynamique d’échanges et d’actions de promotion de la sécurité, la DSAC a réuni, autour de ses services, les acteurs concernés dans des groupes de travail qui ont étudié le sujet pendant un an : représentants de compagnies aériennes, exploitants d’aérodromes, constructeurs d’aéronefs, Météo-France et les services de la navigation aérienne.

Après une introduction de Florence ROUSSE, directrice de la sécurité de l’Aviation civile, le Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’Aviation civile (BEA) a présenté trois événements ayant conduit à des sorties de piste après un atterrissage en conditions météorologiques dégradées. Contamination de pistes (mouillées, enneigées, gelées), conditions de vent (composante arrière, cisaillement), réduction de la visibilité, cellules orageuses (fortes précipitations, turbulences) font partie des facteurs contributifs à ces événements.

Prendre une décision juste à chaque instant constitue une barrière entre le vol normal et l’incident ou l’accident. L’équipage est l’acteur majeur dans le choix du plan d’action pour faire face aux menaces identifiées. Toutefois, tous les acteurs sont concernés à travers leurs contributions au fonctionnement global du système : coordination avec le gestionnaire d’aéroport, support des opérations de la compagnie, le Collaborative Decision Making, les procédures de suspension des opérations…

Favoriser une conscience commune du risque, c’est sensibiliser tous les acteurs aux risques liés aux conditions météorologiques dégradées, à leurs conséquences opérationnelles sur la conduite du vol, à leur évolutivité, à leur caractérisation à travers les informations transmises.

Assurer une transmission de l’information la plus pertinente, c’est s’attacher à définir les informations, leur source, leur contenu, les moyens de transmission et de présentation, en tenant compte notamment de la concentration maximale de l’équipage et de sa charge de travail élevée en situation dégradée. L’étude du circuit de l’information entre les acteurs a permis d’identifier les points forts, les faiblesses du système actuel et les voies d’amélioration actuellement étudiées à travers la participation de Météo-France dans le projet FlySafe et de la DSNA dans le projet SESAR.

Former et développer les aptitudes à la décision, c’est analyser les modes de décision et la façon dont ils peuvent être enseignés lors des phases initiales ou récurrentes de formation des équipages : pratique du pilotage manuel, séances de simulateur, exercices de « Remise de gaz ».

Disposer des moyens technologiques d’aide à la décision, c’est recenser les outils en développement ou déjà à disposition des équipages et des autres acteurs, afin de mieux caractériser en temps réel les informations essentielles pour la prise de décision.

Le symposium se poursuivra par la mise en œuvre d’un plan d’actions qui regroupera les conclusions retenues après cette journée de travail.

Télécharger les documents


Programme du symposium

L’affiche officielle du symposium

Télécharger l'affiche
Télécharger l’affiche

 Les affiches pédagogiques

Télécharger l'affiche Télécharger l'affiche Télécharger l'affiche
Télécharger l’affiche Télécharger l’affiche Télécharger l’affiche

Télécharger l'affiche

Télécharger l'affiche Télécharger l'affiche
Télécharger l’affiche Télécharger l’affiche Télécharger l’affiche

 

Les dessins du guide des bonnes pratiques

Séquence d’atterrissage  Synergie de l’équipage  Utilisation des automatismes
 Télécharger le dessin  Télécharger le dessin  Télécharger le dessin
Télécharger le dessin Télécharger le dessin Télécharger le dessin
Conscience de la marge Infos météo Emport carburant
 Télécharger le dessin  Télécharger le dessin  Télécharger le dessin
Télécharger le dessin Télécharger le dessin Télécharger le dessin
Prise de décision AIREP Notification
 Télécharger le dessin  Télécharger le dessin  Télécharger le dessin
Télécharger le dessin Télécharger le dessin Télécharger le dessin

Les structures

Présentations réalisées

 

Le plan d’actions

A l’issue du symposium, un plan d’actions a été adopté. Il décline, par intervenant, les actions à mettre en oeuvre pour répondre à la problématique posée. Il peut être téléchargé à partir de l’icône ci-dessous :

Pour apprécier l’état d’avancement de ce plan, on se reportera au "Document des actions détaillées" de la page consacrée au plan d’action stratégique du PSE.

      
Imprimer