Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

30 nouveaux territoires engagés dans l’application concrète de la loi de transition énergétique

6 juillet 2016 (mis à jour le 11 juillet 2016) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, a signé 30 nouvelles conventions de territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV), mercredi 6 juillet 2016. Ces territoires bénéficient d’un accompagnement spécifique vers la transition énergétique, notamment par le biais de la réduction des dépenses énergétiques. Dans cette dynamique, plus de 550 000 ampoules LED ont été livrées gratuitement dans les collectivités lauréates.


550 000 ampoules LED pour réduire la consommation d’énergie

Alors que l’éclairage représente près de 13 % de la consommation d’électricité au sein d’un logement, l’installation d’ampoules LED permet une réduction significative de la consommation d’énergie, pouvant aller jusqu’à 80 %.

Pour sensibiliser les habitants aux actions d’économie d’énergie, Ségolène Royal a annoncé en 2015 un programme de distribution gratuite des LED à destination des ménages qui habitent dans les territoires à énergie positive pour la croissance verte de moins de 250 000 habitants. Six mois plus tard, ce sont déjà 550 000 ampoules qui sont livrées ou en cours de livraison dans les collectivités lauréates.

► Voir le communiqué de presse

30 territoires rejoignent la communauté

Les 30 nouveaux lauréats rejoignent ainsi la communauté des 400 territoires à énergie positive pour la croissance verte qui par leur mobilisation ont vu valider leur démarche. Ils bénéficient d’un appui financier leur permettant de développer de la transition énergétique sur leur territoire. Les élus bénéficient d’une enveloppe de 500 000 euros chacun, pouvant aller jusqu’à 2 millions d’euros, pour décliner localement les objectifs fixés par la loi de transition énergétique, notamment dans le domaine de l’efficacité énergétique (remplacement de l’éclairage public, rénovation des bâtiments…).

« 1 milliard de gestes contre les gaz à effet de serre, c’est 1 milliard de gestes qui nous permettent de rester sous les 2°c de réchauffement climatique et de réduire les drames liés au dérèglement climatique. »
_Ségolène Royal

Les lauréats. Ils en parlent

Michel Charuau, 2e adjoint chargé du développement économique de la Commune de l’Ile d’Yeu et Samuel Le Goff, chargé de la transition énergétique
« L’île d’Yeu, située en Vendée, est peuplée de 5000 habitants. Notre projet phare concerne les mobilités douces, c’est pourquoi la commune a fait cette année une première acquisition de 3 véhicules utilitaires équipés d’une pile à combustible. Le prochain objectif est de proposer un bus zéro émission qui sera utilisé sur le réseau de transport de l’île. Pour alimenter ces nouveaux modes de déplacements, nous avons mis en place une station de production hydrogène. En parallèle, le territoire a lancé un projet de démocratie participative appelé « île en transition ». Les acteurs de ce projet, dont les habitants, ont proposé la création d’une plateforme de rénovation énergétique que nous avons intégrée à la convention TEPCV. »

Odyle Espaignet Batta, directrice Patrimoine & Environnement de la Communauté d’Agglomération Cap Excellence

« La Communauté d’Agglomération Cap Excellence, territoire central de la Guadeloupe, concentre un certain nombre d’infrastructures tels que l’aéroport, le port, le CHU etc. Ce grand pôle urbain regroupe 1/3 de la population de l’île. Nos projets TEPCV sont en partie liés à la thématique de la nature en ville. Nous travaillons sur la création de promenades vertes et bleues et sur la mise en place de 10 jardins partagés d’éco-quartier qui sont liés à la rénovation urbaine de la Communauté d’agglomération. La question des déplacements étant aussi importante, nous insistons sur les mobilités douces. »

Patrick Cassany, président de la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois et Michel Van Bosstraeten, Vice-président délégué au développement durable
« Notre territoire, à dominante rurale, regroupe 50 000 habitants autour de la commune de Villeneuve-sur-Lot. Nous avons mis en place une grande usine de méthanisation, qui produit une énergie correspondant à la consommation de 11 000 habitants. Les déchets utilisés pour la production de biogaz sont essentiellement issus de l’agro-alimentaire et parfois sont d’origine végétale. L’énergie produite est réinjectée dans le réseau de la communauté d’agglomération et sert notamment aux habitants. Notre territoire a également investi dans des projets de traitement et de valorisation des déchets. »

Crédit photos Une : Bernard Suard/MEEM

Imprimer

Voir aussi

----------------------------------------------

 

----------------------------------------------

Des initiatives exemplaires pour la France