Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

6eme édition du forum européen pour la réduction des risques

8 octobre 2015 (mis à jour le 9 octobre 2015) - Prévention des risques
Imprimer

Le forum européen pour la réduction des risques a ouvert sa sixième édition annuelle ce mercredi 7 octobre 2015 à Paris, en présence de Ségolène Royal et de Margareta Wahlström, représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies. Réunissant des délégations de la société civile et des gouvernements de toute l’Europe pendant trois jours, ce forum doit permettre de proposer des solutions concrètes pour une meilleure prévention des risques et des catastrophes.


Améliorer la prise de conscience et la prévention des risques

Les graves intempéries qui se sont abattues dans la nuit du 3 au 4 octobre dans le sud-est de la France nous le rappellent : le continent européen est exposé aux risques naturels, et tout particulièrement aux risques d’inondation. Ces évènements seront d’autant plus fréquents à mesure que le dérèglement climatique s’aggrave, mais ils ne doivent pas être une fatalité et nous devons nous y préparer. Ségolène Royal et Margareta Wahlstrom suivront de près les trois jours de travail de ce forum. Elles ont demandé expressément aux délégations présentes de travailler sur des propositions concrétes en vue d’améliorer la prise de conscience et la prévention des risques.

Qu’est-ce qu’un forum européen pour la réduction des risques (EFDRR) ?

C’est la plate-forme onusienne d’échanges et de coordination pour la région Europe, dont l’objectif est de faciliter les synergies en matière de réduction des risques de catastrophe.

En 2015, la France en assure la présidence. Le forum revêt cette année une importance particulière, puisque c’est le premier à se tenir depuis l’adoption du nouveau cadre d’actions de la conférence internationale de Sendaï en mars 2015. Ségolène Royal et Margareta Wahlstrom ont souhaité que la recommandation de ce cadre d’actions d’ici 2020 soit déployée en stratégies de prévention des risques intégrant tous les acteurs et tous les risques, au niveau national et local, dans tous les pays européens.

Renforcer la culture du risque

A l’issue de cette première journée, les participants ont insisté sur la nécessité d’augmenter la résilience des réseaux de transport, de télécommunication et d’énergie. Le forum va élaborer des recommandations pour renforcer la culture du risque dans les territoires exposés, notamment à travers des opérations dans les écoles et vers les élus, les entreprises et la population. à l’occasion de la remise du prix Damir Čemerin, 4 PME françaises innovantes dans le domaine de la prévention des risques naturels ont été récompensées. Mais si les technologies peuvent certes apporter une partie des solutions (par exemple pour une meilleure détection des crues), Ségolène Royal a rappelé que le facteur humain, et notamment la formation, la sensibilisation et la diffusion de la culture du risque, reste primordial.

>> Risques d’inondation : comment prévenir et agir

 


Crédits photo Une : Bernard Suard / MEDDE

Imprimer