Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Accord entre l’Etat et la Région Nouvelle-Aquitaine pour les Trains d’Equilibre du Territoire

29 novembre 2016 - Transports
Imprimer


Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, annoncent un accord pour la reprise par la Région de trois lignes TET (Trains d’Equilibre du Territoire) : Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel. Il sera examiné le 19 décembre en séance plénière de la Région.

Cet accord s’inscrit dans la démarche engagée par le Gouvernement avec l’ensemble des Régions, comme prévu par la feuille de route pour un nouvel avenir des TET présentée en juillet 2015. Il fait suite à deux premiers accords, l’un conclu avec la Région Normandie en avril dernier, et l’autre avec les Régions Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté et le STIF ce 18 novembre. 
 
La région Nouvelle-Aquitaine deviendra autorité organisatrice des lignes Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel à compter du 1er janvier 2018. 
 
Dans le cadre de cet accord, l’Etat s’engage à accompagner la Région en finançant le renouvellement complet du matériel roulant des lignes Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel en finançant l’acquisition de 5 rames Alstom Régiolis neuves, déployées au plus tard en juin 2019. Par ailleurs, l’Etat versera également une contribution de fonctionnement à la Région. 
 
Alain Rousset a déclaré : « C'est un accord équilibré et de raison entre l'Etat et la Région Nouvelle-Aquitaine qui confirme, par la reprise de ces lignes, ses missions d'aménagement du territoire et d'autorité organisatrice des transports. Garantir des solutions de mobilité à tous les territoires, c'est en effet assurer leur attractivité et soutenir leur dynamique et leur tissu économique. Nous sommes ainsi en plein dans notre rôle ».
 
Alain Vidalies a déclaré : « Je suis convaincu que nous pouvons offrir un nouvel avenir aux Trains d’Equilibre du Territoire par une mobilisation conjointe de l’Etat et des Régions, avec l’objectif partagé d’améliorer l’attractivité de ces lignes et d’apporter une réponse au plus près des attentes des voyageurs. Je salue aujourd’hui cet accord, qui va donner à la région Nouvelle-Aquitaine un rôle déterminant pour organiser et améliorer l’ensemble des services ferroviaires desservant son territoire. Les discussions se poursuivent avec d’autres Régions pour parvenir à des accords de ce type dans les prochains jours ».
 

Télécharger le communiqué (PDF - 77 Ko)

Imprimer