Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Alain Vidalies a réuni le comité de pilotage chargé de la mise en œuvre opérationnelle du Nouveau Grand Paris des Transports

14 septembre 2015 - Transports
Imprimer

Le comité de pilotage du Nouveau Grand Paris des Transports s’est réuni ce lundi 14 septembre sous la présidence d’ Alain Vidalies, secrétaire d’Etat chargé des Transports, en présence de Jean-Paul Huchon, président de la région Île-de-France et président du STIF, Jean-François Carenco, préfet de la région d’Ile de France, préfet de Paris, Guillaume Pépy, président de SNCF-mobilités, Jacques Rapoport, président de SNCF-réseau, Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP) et Elisabeth Borne, présidente directrice générale de la RATP.


Le contrat de plan Etat-Région 2015-2020 entre en application

Signé par l’Etat et la Région le 9 juillet dernier, le CPER prévoit une capacité d’engagement totale de 7,5 Md€. Parmi les premières conventions de financement validées, grâce à la participation de la SGP, figurent les schémas directeurs des RER.

Deux grandes opérations doivent faire l’objet d’un protocole spécifique en application du CPER : les prolongements de la ligne 11 du métro à Rosny-sous-Bois et du RER E vers l’ouest. Le préfet de région Île-de-France s’est vu confier deux mandats pour négocier, en étroite relation avec la Région, les plans de financements de ces deux opérations.

Dans ce cadre, un accord a été trouvé pour la ligne 11 et un protocole d’un montant de près de 1,3Md€ devrait être prochainement signé par l’ensemble des partenaires du projet. Les discussions se poursuivent pour le RER E.

Le Nouveau Grand Paris est résolument entré dans le temps des réalisations


La ligne 15 sud, qui relie le Pont de Sèvres à Noisy-Champs a été déclarée d’utilité publique le 24 décembre 2014 et fait l’objet d’importants travaux préparatoires depuis le printemps 2015. Il s’agit notamment de déplacer les réseaux concessionnaires pour implanter ensuite les ouvrages de la nouvelle ligne.

Les procédures relatives aux tronçons suivants du Grand Paris Express avancent également : l’enquête publique de la ligne 14 sud s’est déroulée avant l’été et celle de la ligne 15 ouest s’ouvrira dans quelques semaines. Le dossier des lignes 16, 17 sud et 14 nord vient d’être transmis au Conseil d’Etat en vue de sa déclaration d’utilité publique.

Les études pour le Grand Paris Express se poursuivent, avec une attention particulière portée aux interconnexions avec le réseau existant : ces correspondances sont non seulement la condition d’un fonctionnement optimal du réseau de transport mais elles permettent également l’accès au Grand Paris Express pour les habitants de la grande couronne.

Dans le même état d’esprit, l’intermodalité avec les modes de surface (bus, tramways, vélos etc...) au niveau des futures gares fait l’objet de démarches actives en lien étroit avec les acteurs locaux. Il s’agit d’établir pour chaque gare un véritable projet de pôle. Sur les 68 gares, 43 pilotes sont désignés ou en voie de l’être.

De grands travaux de prolongement des lignes de métro 4, 12 et 14 sont également en cours : le premier tunnelier de la ligne 14 a été inauguré la semaine dernière, marquant une étape essentielle de l’avancement du projet.

Le projet de nouvelle branche du tramway T4 vers Clichy et Montfermeil, grâce à la mobilisation des acteurs sous la coordination du STIF et du préfet de Seine-Saint-Denis, entre lui aussi dans sa phase opérationnelle avec le lancement des travaux préparatoires sur la quasi-totalité du linéaire. Le Gouvernement reste particulièrement attentif au bon avancement de cette opération, essentielle pour des territoires aujourd’hui enclavés et en mal de développement.

Des efforts importants sont faits en faveur de la régénération et de modernisation du réseau existant : les interventions sur le RER A, qui ont marqué les esprits par une fermeture d’une partie de la ligne pendant 4 semaines l’été dernier en sont le parfait exemple. De nombreux autres chantiers pourraient être cités sur les autres lignes de RER ou du Transilien. Ces travaux représentent une nette accélération par rapport à la période précédente : cet effort, indispensable à la bonne marche des réseaux doit être poursuivi.

 
Télécharger le communiqué (PDF - 30 Ko)
 

Contacts presse :
 
Cabinet d’Alain Vidalies : 01 40 81 77 57

Cabinet de Jean-Paul Huchon : 01 53 85 78 65

Imprimer