Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Alain Vidalies a présenté le plan d’action du Gouvernement pour la relance du fret ferroviaire

6 octobre 2016 - Transports
Imprimer

Alain Vidalies, Secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a réuni ce matin la 5ème conférence ministérielle pour la relance du fret ferroviaire.


Depuis 2013, ce rendez-vous régulier qui permet de rassembler l’ensemble des acteurs du secteur aux côtés du Gouvernement est devenu le cadre privilégié pour la mobilisation de tous.

Le fret ferroviaire est un enjeu prioritaire pour notre pays. Le Gouvernement est déterminé à soutenir activement la dynamique de ce secteur stratégique. C’est pourquoi le Secrétaire d’Etat a présenté aujourd’hui le plan d’action du Gouvernement pour la relance du fret ferroviaire, conformément à l’engagement du Premier ministre en juin dernier.

S’appuyant sur les résultats déjà acquis depuis 2013, ce plan s’articule autour de 4 axes :

1. Améliorer la qualité de service et donner de la visibilité sur la tarification du réseau. Parmi les principales mesures, il a été décidé un rattrapage en 10 ans du coût d’usage de l’infrastructure, et que les 3/4 de l’augmentation seront conditionnés à l’atteinte d’objectifs d’amélioration de la qualité des sillons. Le Gouvernement a par ailleurs décidé du versement de 90M€ à SNCF Réseau en 2016 pour couvrir la différence entre le montant des péages et les coûts d’usage de l’infrastructure.

2. Garantir une bonne irrigation des territoires. Parmi les principales mesures, le Gouvernement a notamment décidé de verser une contribution supplémentaire de 30M€ sur 3 ans (2018-2020) pour le renouvellement du réseau capillaire. Un nouveau référentiel adapté à la maintenance de ces lignes est également publié.

3. Améliorer la performance dans l’intermodalité. Parmi les principales mesures, le soutien financier au report modal sera prolongé en 2018, avec le versement d’une aide supplémentaire de 10M€. Le Gouvernement souhaite par ailleurs développer le réseau des autoroutes ferroviaires : SNCF Mobilités ouvrira en 2017 un nouveau service entre Calais et Turin, et le Gouvernement prend des engagements pour faire avancer les dossiers de l’autoroute ferroviaire alpine, et de l’axe Atlantique.

4. Accompagner les innovations technologiques adaptées au transport de marchandises. Parmi les principales mesures, le Gouvernement a notamment décidé de mobiliser une enveloppe de 20M€ pour aider la filière à s’engager dans la réduction du bruit ferroviaire.

Pour Alain Vidalies, « le fret ferroviaire occupe un rôle central dans le développement économique et l’aménagement de nos territoires. Il est aussi un axe essentiel pour mettre en œuvre la transition énergétique. Avec le plan présenté aujourd’hui, le Gouvernement apporte des avancées concrètes et confirme son ambition aux côtés des acteurs du secteur, pour que le fret ferroviaire prenne toute sa place dans le transport de marchandises ».

Retrouver :

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 44 Ko)

 

Imprimer