Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Appel à projets "Climatisation et froid du futur" - deuxième volet

29 mars 2016 - Prévention des risques
Imprimer

Refroidir sans réchauffer la planète : lancement du deuxième volet d’appel à projets "Climatisation et froid du futur" pour soutenir la production de systèmes de climatisation et réfrigération respectueux de l’environnement.


La majorité des systèmes de production de froid pour la climatisation ou les usages industriels utilisent des gaz à l’origine de 10 à 15% de l’effet de serre au niveau mondial. La seule famille des HFC (hydrofluorocarbures) pourrait être à l’origine de 20% des émissions de gaz à effet de serre en 2050 en l’absence de mesure réglementaire. Les secteurs de la climatisation et du froid constituent ainsi un véritable enjeu en matière de lutte contre le réchauffement climatique

Le deuxième volet d’appel à projets "climatisation et froid du futur", dédié aux investissements industriels, permettra aux entreprises de renoncer à la production d’équipements utilisant des gaz à fort effet de serre et d’avoir un temps d’avance sur le plan économique alors que la plupart des pays du monde interdisent progressivement les fluides frigorigènes à fort effet de serre.
Il est porté par le dispositif du Programme d’investissements d’avenir (PIA).

Ce deuxième volet fait suite à un premier volet lancé en septembre 2015, dédié à la recherche de procédés innovants, pour lequel Ségolène Royal a retenu 8 projets lauréats qu’elle a présentés le 4 décembre 2015 à l’occasion des négociations dans le cadre de la COP21.

Sont concernés les équipements ou technologies innovants qui sont mûrs sur le plan technique mais nécessitent des investissements de production afin de présenter une offre compétitive par rapport aux technologies utilisant des réfrigérants à fort impact climatique. Les secteurs ou technologies visés sont le froid commercial, le transport frigorifique par route, le froid industriel, la climatisation individuelle et les groupes de production d’eau glacée.
Les projets devront mobiliser des technologies n’employant pas de fluide faisant l’objet d’une restriction ou interdiction, même différée, au titre du protocole de Montréal ou dans le cadre du règlement européen relatif aux gaz à effet de serre fluorés.

>> Appel à Projets Industrie et agriculture éco-efficientes

>> Appel à Projets Investissements d’Avenir - Méthodes industrielles pour la rénovation et la construction de bâtiments

>> Appel à projets - Véhicule routier et mobilité du futur

>> Appel à projet : Initiative PME Energies renouvelables

 

Imprimer