Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Appel conjoint - 4ème session du Business Dialogue, à l’invitation du président de la République française

10 juin 2016 - COP 21
Imprimer


Paris, le 10 juin 2016

 
 
 
Dans la dynamique de la COP22, les négociateurs internationaux et les chefs d’entreprises se sont réunis le 10 juin à Paris pour une session du Business Dialogue afin de discuter des enjeux des négociations climatiques internationales. Sur ces sujets, les entreprises et les gouvernements partagent une responsabilité commune à assurer leur mise en œuvre.  
 
Réunis par la Ministre Ségolène Royal, Présidente de la COP21, les discussions se sont focalisées sur deux principaux sujets de l’Accord de Paris : le prix du carbone et le reporting des émissions. 
 
En résumé de ces échanges, les participants du secteur privé au Business Dialogue appellent : 
 
  • Les gouvernements à mettre en œuvre les résolutions sur la transparence contenues dans l’Accord de Paris, en particulier via l’harmonisation des méthodologies des bilans d’émissions. 
 
Les entreprises sont engagées à agir avec les gouvernements pour lutter contre le changement climatique. Afin d’aligner leurs activités avec le contenu des Contribution Nationales des pays (NDCs), les acteurs du secteur privé doivent comprendre en profondeur les objectifs nationaux. Ainsi, les participants du secteur privé appellent les Parties à intervenir sur les points suivants en ce qui concerne la transparence : 
 
- Coordonner les méthodologies utilisées dans l’élaboration des NDCs afin de permettre un monitoring et un reporting efficaces, 
- Faciliter la publication externe des actions menées et des progrès réalisés en lien avec l’Accord de Paris, à l’aide des meilleures pratiques de l’UNFCCC. 
 
  • Les acteurs du secteur privé à augmenter leur transparence sur la manière dont ils prennent en compte les risques et opportunités liés au changement climatique dans leurs stratégies et dans leurs actions. 
 
Une augmentation des investissements vers les technologies bas carbone, en cohérence avec les objectifs de l’Accord de Paris, est essentielle. En informant les investisseurs, les prêteurs, les fournisseurs et les clients sur leurs stratégies climat, les entreprises encouragent leurs parties prenantes à se rallier et à soutenir leurs décisions. 
 
 
En plus d’améliorer le reporting quantitatif sur les questions climatiques, les participants du secteur privé au Business Dialogue soutiennent la mise en place d’initiatives qui aideront les entreprises à améliorer leur transparence, par exemple :
 
- Communiquer sur la manière dont le changement climatique est pris en compte dans l’élaboration de leur stratégie et de leur politique d’investissement,  
- Définir, contrôler et communiquer leur trajectoire de réduction d’émissions et leur plan lié à l’adaptation au changement climatique.
 
  • Les gouvernements et les entreprises à accélérer le déploiement de signaux prix carbone dans leurs économies 
 
Il est crucial que les gouvernements : 
 
- Accélèrent le déploiement des prix carbone dans leurs économies (au travers d’instruments directs comme le marché du carbone et en assurant une égalité entre les acteurs), en prenant en compte la question de la compétitivité et en développant des liens entre les différents systèmes donnant un prix au carbone, afin de favoriser une convergence mondiale qui préservera un signal prix efficace pour encourager les changements technologiques, 
- Définissent, dès la ratification de l’Accord de Paris, les méthodologies et les outils propres aux mécanismes de transferts de réduction d’émissions entre pays afin de lier progressivement les politiques nationales de prix du carbone au niveau international,  
- Encouragent l’utilisation des recettes liées au prix du carbone pour favoriser l’innovation et la transition vers des technologies bas carbone, tout en prenant en compte les contextes locaux et les priorités en termes de politiques publiques. 
 
Enfin, il est aussi crucial que les entreprises adoptent de manière volontaire un prix du carbone interne afin d’aligner les décisions d’investissements avec les objectifs de long terme définis dans l’Accord de Paris. 
 
 
 
 

Download the joint call of the Business Dialogue (PDF - 33 Ko)

Télécharger les engagements individuels des participants à la 4ème session du Business Dialogue (PDF - 133 Ko)

Imprimer