Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Assises nationales des risques naturels : Ségolène Royal annonce 3 actions concrètes pour mieux anticiper les crues soudaines en mobilisant territoires et citoyens

22 mars 2016 - Prévention des risques
Imprimer

En ouvrant aujourd’hui les Assises nationales des risques naturels à Marseille, Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a appelé l’ensemble des acteurs présents (1) à se mobiliser pour adapter leurs stratégies et programmes de prévention au changement climatique.


 Le cadre d’actions adopté en mars 2015 lors de la conférence mondiale de Sendaï sur la prévention des risques de catastrophe et l'accord de Paris dans le cadre de la COP 21 ont souligné l'impact du changement climatique et le rôle des mesures de prévention des risques comme solutions d’adaptation.

 
Dans ce cadre, la ministre a remis le Grand Prix d’aménagement « comment mieux bâtir en terrains inondables constructibles »(2), qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de gestion du risque inondation. L’objectif est de valoriser et d’encourager le développement des techniques et conceptions  architecturales, urbaines ou d’aménagement permettant de rendre moins vulnérables aux inondations les logements et les territoires. Elle a annoncé le lancement en 2016 d’une deuxième session du grand prix qui sera ouverte aux réalisations et aux projets en cours de réalisation ou d’études de dimension nationale et internationale. 
 
Ségolène Royal a appelé à une mobilisation exemplaire de tous les acteurs pour renforcer la culture du risque, notamment dans les départements de l’arc méditerranéen qui connaissent des crues soudaines. 
 
Pour répondre à cet enjeu majeur, elle a annoncé plusieurs actions conduites en lien avec les ministres de l’intérieur et de l’éducation nationale :
 
  • former les élèves de 700 collèges des quatre académies qui bordent la méditerranée avec l’appui de l’institut français des formateurs Risques majeurs et protection de l'environnement. Cette action concernera 400 000 collégiens, dont 110 000 en classes de 5ème et près de 1 million d'adultes avec les familles.  Elle permettra de former les élèves à la connaissance des risques, des missions de sécurité civile et des gestes de premiers secours, et de tester les plans particuliers de mise en sûreté des établissements les plus exposés avec des exercices mettant en situation les élèves, leurs professeurs et leurs parents.
     
  • une aide de 20 000 € pour les 122 territoires à risque important d’inondation pour mobiliser les acteurs de terrain autour d'actions innovantes de sensibilisation et de formation de la population. Ces territoires représentent 2500 communes et 11 millions d’habitants exposés au risque d’inondation : achat de kits de survie, formations et équipements en systèmes d’alerte.
     
  • anticiper dès maintenant les « épisodes cévenols » dans les départements littoraux de l'arc méditerranéen par une campagne d’information, d’action et d’entrainement, destinée aux populations touchées régulièrement à l'automne par des phénomènes météo très soudains. Cette campagne permettra de renforcer l’information lorsque les prévisions  Météo-France ou Vigicrues annonceront l’arrivée d’un événement climatique de niveau orange ou rouge. Elle s’appuiera sur une forte mobilisation des médias : radio, TV, presse quotidienne, sites internet Vigicrues et Météo, réseaux sociaux avec applications sur smart-phone... afin que chacun garde un haut niveau de vigilance. 
 

En France 17 millions d’habitants et 9 millions d’emplois sont situés en zone potentiellement inondable par débordement de cours d’eau, 1,5 millions d’habitants et 20% de maisons de plain-pied en zones submersibles le long du littoral. 

 
(1) collectivités territoriales, services de l’Etat, organismes d’assurance, experts, chercheurs, bureaux d’études, représentants de la société civile…). 
 


Contact : 01 40 81 78 31

Imprimer