Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Avec l’IFRECOR, 15 ans de mobilisation pour les récifs coralliens

29 juillet 2016 - Mer et littoral
Imprimer

A l’occasion de son quinzième anniversaire, l’Initiative française pour les récifs coralliens (IFRECOR) a organisé un séminaire le 5 juillet pour montrer la pérennité de l’engagement français en faveur de la protection des récifs coralliens depuis sa création en 1999.


La Secrétaire d’État à la Biodiversité, Barbara Pompili a ouvert la conférence organisée pour les 15 ans de l’Initiative Française pour les Récifs Coralliens (IFRECOR) le 5 juillet 2016 à la Maison des Océans.

Retrouver l’intégralité du discours de la ministre.

Parmi les résultats phares de ces 15 ans d’action au service des récifs coralliens, herbiers et mangroves en outre-mer, on peut citer notamment :

  • le bilan de l’état des récifs coralliens et des écosystèmes associés des Outre-mer français en 2015
  • l’évaluation de la valeur des récifs coralliens, pour démontrer leur caractère essentiel à la fois en terme de biodiversité mais aussi de développement économique (pour en savoir plus, consulter la synthèse sur la valeur économique des écosystèmes coralliens des Outre-mer français)
  • la mise en place d’observatoires et d’inventaires et d’inventaires pour rassembler la connaissance : 25 000 espèces ultramarines sont aujourd’hui répertories et mises à la disposition du pls grand nombre sur le site de l’inventaire national du patrimoine naturel ;
  • la réalisation d’un atlas des récifs français ;
  • la participation au développement des aires marines éducatives, un concept novateur né aux Marquises, en Polynésie française, qui vise à gérer de manière participative une zone litttorale maritime littorale avec une école ou un groupe d’élèves.

L’action de l’IFRECOR se poursuit dans le cadre de son 4ème programme d’actions (2016-2020), qui prévoit le renforcement de certaines actions structurantes :

  • le réseau de surveillance des récifs coralliens, des herbiers et des mangroves : l’objectif étant de pouvoir publier tous les 5 ans un rapport sur l’état de santé de ces écosystèmes dans les outre-mer français (en référence à l’article 51 ter A de la loi biodiversité qui vise la protection des récifs)
  • le renforcement de l’Observatoire des impacts du changement climatique sur les récifs coralliens et écosystèmes associés.

Ce programme prévoit également de lancer de nombreuses actions innovantes comme :

  • le développement de listes rouges régionales UICN sur les espèces de coraux constructeurs pour appuyer la mise en place de protections réglementaires des espèces de coraux.
  • le développement d’un outil permettant de dimensionner les mesures compensatoires en milieu récifal pour fournir aux gestionnaires locaux et nationaux une aide à la décision en cas de dégradations des récifs, herbiers et mangroves lors de projets d’aménagement.
  • la réalisation d’une veille sur les techniques d’ingénierie écologique existantes en milieu récifal la formulation de recommandations sur ces dernières.
  • la réalisation d’un état des lieux des espèces exotiques envahissantes en milieu marin dans les collectivités d’outre-mer l’identification des bonnes pratiques de prévention, surveillance et gestion de ces espèces.

Retrouver cet évènement sur le site de l’IFRECOR.


Chiffres clés sur les récifs coralliens

> Avec 55 000 km² de récifs coralliens et de lagons situés dans les trois océans tropicaux, la France est le 4° pays au monde pour ses récifs coralliens.

> Les récifs coralliens recèlent une incroyable richesse écologique : un tiers des espèces marines connues y vit, soit près de 100 000 espèces.

> Les récifs coralliens ont des fonctions vitales, essentielles pour les écosystèmes marins : lieux de frayères, de reproduction, d’abris, ou de nourriture. Des fonctions également vitales pour l’activité humaine : reproduction des poissons ; attractivité touristique ; protection des côtes ; filtration des polluants ; régulation du climat. Les travaux de l’IFRECOR ont démontré que la valeur économique directe était de 1,3 milliards par an.


L’IFRECOR

L’Initiative française pour les récifs coralliens est la déclinaison française de l’Initiative internationale pour les récifs coralliens (ICRI) initiée en 1995 par les États-Unis.

L’IFRECOR agit pour la préservation et la gestion durable des récifs coralliens et des écosystèmes associés (herbiers, mangroves) des Outre-mer français.

Instance collégiale, l’Initiative réunit des parlementaires, des représentants des Outre-mer français, des représentants des ministères chargés de environnement et de l’outre mer, des scientifiques, des socioprofessionnels et des représentants d’ONG.

L’IFRECOR est animée par un comité national composé de 38 membres et par un réseau de 8 comités locaux dans les territoires ultra-marins abritant des récifs coralliens.

Consulter le site de l’IFRECOR.

 

 

Imprimer