Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Biodiversité : signature d’un accord avec le Président de la République de Zambie

8 février 2016 (mis à jour le 9 février 2016) - Eau et biodiversité
Imprimer

Lundi 8 février 2016, Ségolène Royal a rencontré le Président de la République de Zambie, Edgar Chagwa Lungu, au Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris. Ensemble, ils ont signé une déclaration pour renforcer la protection de la biodiversité en Zambie et développer entre les deux pays un partenariat scientifique et d’information du public.


Un accord pour préserver la biodiversité en Zambie

La rencontre entre Ségolène Royal, ministre française de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie et Edgar Chagwa Lungu, Président de la République de Zambie, fait suite à la visite officielle de Ségolène Royal en Zambie du 5 au 10 août 2015, où une déclaration d’intention avait été signée en vue de développer un partenariat portant sur le changement climatique et les problèmes énergétiques du pays.

Ce lundi 8 février 2016, soit deux mois après la COP21, cette nouvelle rencontre entre Ségolène Royal et Edgar Chagwa Lungu vient rappeler la volonté de la France à prendre en compte les défis propres à l’Afrique face au réchauffement climatique.

Développer la coopération franco-zambienne en faveur de la protection de la biodiversité

La création d’un Muséum d’Histoire naturelle en Zambie, auquel les équipes scientifiques du Muséum de Paris pourront apporter toutes leurs compétences, constitue le cœur de l’accord signé.

Ce projet de Muséum participera au développement économique local à travers la création d’emplois et l’implication des riverains des parcs nationaux. A terme, le Muséum développera les possibilités d’échanges d’étudiants et d’enseignants universitaires entre la France et la Zambie, et permettra ainsi une plus large coopération sur des programmes de gestion d’aires protégées par exemple, de lutte contre le commerce illégal ou encore d’écotourisme.


Ségolène Royal signe une déclaration pour... par FranceEcologieEnergie

Zoom sur… la richesse de la biodiversité en Zambie

Longtemps surnommés le « secret le mieux gardé d’Afrique », les 20 parcs nationaux et les 34 zones de protection de la vie sauvage recouvrent environ 30 % de la surface du pays.
La variété de la faune sauvage, et notamment d’oiseaux, compte parmi les plus importantes au monde, le pays ayant recensé plus de 700 espèces d’oiseaux à l’heure actuelle. La Zambie abrite de nombreuses espèces rares ou en voie de disparition, telles que le léopard et le guépard, mais également les antilopes Puku et les Lechwe noirs, ainsi que l’étrange bec-en-sabot du Nil. Il abrite aussi une espèce de girafe endémique. La Zambie regorge d’eau et est parsemée de rivières, cascades et lacs, qui façonnent les paysages à travers le pays et dont l’exemple le plus marquant demeure les chutes Victoria, coupant le fleuve Zambèze.

Crédits photo Une : Bernard Suard / MEDDE-MLETR

Imprimer