Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Bonn, première session de négociation de mise en œuvre de l’Accord de Paris : Ségolène Royal lance un appel aux négociateurs et leur dit ce qu’elle attend d’eux

17 mai 2016 - COP 21
Imprimer


Les chefs de délégation des 197 Parties à la Convention Climat se retrouvent pour la première fois depuis l'adoption de l'Accord de Paris dans le cadre d'une session formelle de négociations à Bonn du 16 au 26 mai.

Ce rendez-vous doit poser les jalons de la mise en œuvre de l'Accord de Paris. La présidence française se devra d'être la garante de l'équilibre de tous les sujets de négociation afin de maintenir l'esprit de coopération de Paris.

Ségolène Royal, présidente de la CoP21, a ouvert les travaux des négociateurs : « Vous êtes désormais plus que des négociateurs, je vous appelle à être des co-constructeurs et des facilitateurs. Il s'agit désormais de bâtir sur les compromis ambitieux, équilibrés et justes qui ont été trouvés en décembre dernier, pour renforcer l'action sur le terrain. Les fondations sont posées, à nous maintenant de construire notre maison commune. »
 
Cette session verra la première réunion du Groupe Ad hoc de l'Accord de Paris (APA), chargé de la préparation de son entrée en vigueur. Il s'agira en particulier de se pencher :
 
  •  sur la façon de présenter les contributions nationales ; 
  • sur le cadre de transparence qui sera élaboré pour assurer le suivi de la mise en œuvre des engagements, y compris financiers, en matière d'adaptation et d'atténuation ;
  • sur l'élaboration du bilan collectif de ces contributions afin d'évaluer les progrès accomplis avec un premier rendez-vous en 2018.
 
Les deux organes subsidiaires (de mise en œuvre -SBI- et scientifique et technique -SBSTA) reprendront également leurs travaux dont une partie concernera aussi la préparation de l'entrée en vigueur de l'Accord. 

De nombreux ateliers, réunions d'experts et événements parallèles seront organisés afin de faciliter les transferts d'expérience dans de nombreux domaines d'action (déforestation évitée, éducation renforcement de capacités, réflexion sur la valeur sociale et économique du carbone, appui financier, etc.). Enfin, la présidence conduira des consultations, comme elle s'y est engagée, sur les questions soulevées par le groupe Afrique et la Turquie lors de la CoP21.
 
  
 

Contact presse : 01 40 81 78 31
Imprimer