Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

COP 21 - J8 - Femmes et climat

8 décembre 2015 (mis à jour le 9 décembre 2015) - COP 21
Imprimer

Les femmes étaient à l’honneur de cette journée du 8 décembre. Lors du débat « Femmes et climat » organisé sur le pavillon France, Ségolène Royal s’est félicitée de cette initiative, qui « permet de remettre les femmes au cœur des problèmes subis et des solutions efficaces », et salué la présence, à ses côtés, de Vandana Shiva, Mary Robinson, Winnie Byanyima et Marie-Monique Robin.


Plaidant pour davantage de parité, notamment dans les instances internationales, la ministre a rappelé que les femmes « sont en première ligne pour observer le changement climatique, pour le subir et pour en souffrir (…), puisque 60 % des personnes vivant avec moins de un dollar par jour sont des femmes ». Face à cette vulnérabilité aggravée, a-t-elle poursuivi, « davantage de parité serait une bonne chose pour les femmes et pour le climat ».

« Petit homme, tu n’es pas le maître de la nature, mais tu en fais partie », Vandana Shiva.

Elles sont ingénieures, professeures, chercheuses dans des spécialités variées qui vont de la paléoclimatologie à la météorologie, en passant par l’urbanisme, l’écologie, la santé ou les statistiques. Toutes sont mobilisées pour le climat et ont choisi de parler d’un sujet qui leur tient à cœur. 
Consultez l’article Géosciences, sur le site votre énergie pour la France

 A l’occasion de la dernière journée du plan d’actions Lima-Paris, Ségolène Royal a participé à plusieurs événements thématiques.

Villes et territoires sub-nationaux

Lors de ce focus dédié aux villes et aux territoires sub-nationaux, Ségolène Royal a souligné l’importance du rôle des collectivités et des acteurs des territoires, rappelant que « 70 % des actions concrètes se déclinent à des dimensions infra-nationales ». À cette occasion, la ministre a annoncé le lancement d’une «  vision à 5 ans », avec quatre objectifs :

  • la mobilisation très large des collectivités,
  • l’appui accéléré à la conduite de plans d’adaptation au changement climatique,
  • le déploiement d’outils financiers pour appuyer cette transition,
  • la collaboration renforcée des échelons nationaux, régionaux et locaux pour accélérer la transformation

Cette vision a fait l’objet d’une déclaration : l’engagement de Paris.
Ségolène Royal a également annoncé 60 millions d’euros de la Commission pour appuyer des collectivités du Sud dans leurs plans climats.

« Après le dernier non, vient un oui, et c’est de ce oui dont dépend le monde aujourd’hui  », Al Gore, citant le poète américain Stevens.

> Presse : COP21 - Agenda des Solutions : Ségolène Royal mobilise les territoires des 5 continents pour accélérer les initiatives à l’horizon 2020

Marché du carbone

Actuellement, 40 Etats et plus de 20 collectivités ont mis en place un prix du carbone ou sont en train de le faire. À l’occasion du Focus Business, Ségolène Royal a réaffirmé la nécessité « d’une tarification du carbone qui soit simple, qui soit stable et qui ait un sens ». Elle a en outre souligné qu’en France, la loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoit la fixation d’un prix du carbone ainsi que la création d’un label « transition énergétique et climat  » pour le secteur financier.

En savoir plus sur le prix du carbone

Innovation

Organisé par la France en partenariat avec l’Agence internationale de l’Energie et le Climate Technology Center & Network (CTCN), le focus innovation s’est attaché a présenter les grandes initiatives d’augmentation des investissements, publics et privés, dans les technologies propres. La question de l’innovation occupant une place particulière dans la lutte contre les dérèglements climatiques, Ségolène Royal a insisté sur la « détermination de la France, en tant que Présidente de la COP21, à mettre cette question au cœur de l’action climatique internationale, et à le faire de façon efficace en mobilisant ses partenaires. »

> Presse : COP21 : Ségolène Royal et Thierry Mandon présentent Microcarb, un satellite qui mesure la répartition du CO2 à l’échelle planétaire

Espaces générations climat : la France exemplaire
 

Une centaine de conventions ont été signées aujourd’hui, en présence de Ségolène Royal, par les représentants des territoires à énergie positive pour la croissance verte. Chantal Hochet, maire de Villiers-Saint-Denis (Picardie) témoigne :
« Dans notre petite commune rurale, nous avons déjà mené plusieurs actions comme l’acquisition d’un véhicule électrique pour les travaux communaux, le renouvellement de l’éclairage public par des lampes LED et des ampoules basse-consommation, l’isolation de nos bâtiments publics et le changement de la chaudière qui les alimente, le semis de jachère enfin pour éviter d’arroser. La signature de cette convention va notamment nous permettre de lancer notre prochaine action, celle de l’éducation à l’environnement dans nos écoles, à travers la sensibilisation au tri des déchets ».
 

En savoir plus sur les territoires à énergie positive

 

 

Imprimer