Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Canal du Midi : tous mobilisés !

24 novembre 2011 (mis à jour le 2 juillet 2012) - Eau et biodiversité
Imprimer

Le ministère a lancé le 24 novembre 2011 la première campagne de plantation des nouveaux platanes du canal du Midi sur le bief de Trèbes (11). Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce site exceptionnel est actuellement en danger.


La canal du midi, victime du chancre coloré

Le Canal du Midi. Crédits photo : Laurent Mignaux - MEDDTL

Depuis plusieurs années, les 42 000 platanes du Canal du Midi sont victimes d’une maladie sans remède, le chancre coloré, provoquée par la prolifération d’un champignon microscopique. L’abattage, suivi d’une plantation progressive de nouveaux arbres, est la seule solution pour stopper la contagion et préserver ce patrimoine exceptionnel.

Les moyens mis en oeuvre pour la sauvegarde du canal

Afin de réunir les financements nécessaires, 200 millions d’euros répartis sur plusieurs années, la ministre a appelé à la mobilisation qui devrait notamment se traduire par l’organisation d’une opération de mécénat au printemps prochain. L’Etat versera un tiers du montant via Voies Navigables de France (VNF), un tiers serait pris en charge par les collectivités territoriales de la région et le dernier tiers par le mécénat.

Le ministère a également lancé en partenariat avec la Dépêche du Midi un concours sur le site du Quotidien pour choisir les 3 identités graphiques qui accompagnera toute l’opération de sauvetage du canal du Midi. L’objectif est, dès le démarrage, d’associer pleinement les habitants des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées pour faire du sauvetage du canal du Midi une grande cause régionale.

Appel au vote sur le site de la dépêche du Midi

Le canal du Midi en quelques chiffres :

* plus fréquenté que la Seine, le canal assure à lui seul un cinquième (20 %) du tourisme fluvial français ;
* 950 bateaux sont « à demeure » sur le canal des Deux Mers ;
* le canal représente environ 2000 emplois directs ;
*les retombées économiques annuelles dues à l’activité du canal sont d’environ 122 millions d’euros ;
* les platanes diminuent l’évaporation de l’eau en été de 80 % grâce à la voûte qu’ils forment au-dessus de l’eau.

 

 

 

 

Imprimer