Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Présentation et chiffres clés

12 septembre 2014
Imprimer

Sommaire :


Chiffres clés sur la qualité de l’air

12 septembre 2014


Comprendre la qualité de l’air en chiffre :

 

42 000 décès prématurés
Une évaluation de l’impact sanitaire à l’échelle de 25 pays de l’Union européenne, réalisée dans le cadre du programme CAFE (Clean Air for Europe) de la Commission européenne, s’est appuyée sur des outils de modélisation de la qualité de l’air et estimait qu’en France, en 2005, 42 000 décès étaient en relation avec l’exposition chronique aux particules fines PM2,5 d’origine humaine, ce qui correspondait à une perte moyenne d’espérance de vie de 8,2 mois. Ces données font l’objet d’un consensus scientifique international.

20 à 30 milliards d’euros en France
C’est le coût annuel, pour la société française, des dommages sanitaires causés par la pollution aux seules particules fines : décès prématurés, hospitalisations, consultations médicales, achats de médicaments, réduction de l’activité quotidienne (y compris arrêt de travail), etc, ce qui correspond à environ 400 à 500 €/an/habitant. Dans ces coûts, ce sont les décès qui représentent la part la plus élevée des dommages : entre 20 et 22 Md€ pour une exposition aux particules fines.
Parmi les coûts restants, ceux qui sont directement supportés par le système de soins sont de l’ordre de 0,8 à 1,7 milliard d’euro annuels.

En savoir plus sur la Pollution de l’air et santé : les maladies respiratoires et le coût pour le système de soin :

3,5 millions d’asthmatiques
La France compte aujourd’hui 3,5 millions d’asthmatiques.
10 à 14 % des jeunes de 20 à 24 ans, ont déjà fait une crise d’asthme dans leur vie.

50 000 personnes sont atteintes d’une insuffisance respiratoire grave
Les enfants sont particulièrement sensibles aux irritants, car leur appareil respiratoire est immature.

30 % de la population
présente une allergie respiratoire. Certaines personnes ont une sensibilité bronchique accrue, voire une hyperréactivité bronchique.

7 millions de décès
En mars 2014, l’OMS indiquait que la pollution de l’air intérieur et extérieur causait annuellement 7 millions de décès prématurés (3,7 millions pour l’air extérieur), principalement en Afrique et Asie du Sud-Est (280 000 en Europe). En savoir plus

 

Imprimer