Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Citoyens, comment agir ?

15 décembre 2015 (mis à jour le 12 septembre 2016)
Imprimer

Réduire les émissions de polluants dans l’air passe par des gestes et habitudes souvent simples à mettre en œuvre. L’amélioration de la qualité de l’air est l’affaire de chacun.

Se chauffer plus sobrement



Pour vous chauffer plus sobrement, vous pouvez :

  • Isoler votre logement : Grâce au crédit d’impôt transition énergétique, chacun peut entreprendre chez lui des travaux d’économie d’énergie en bénéficiant d’un crédit d’impôt allant jusqu’à 8000 euros pour une personne seule et pouvant être majoré à 16 000 euros en fonction de la situation familiale. Plus d’informations
  • Faire entretenir son appareil de chauffage bois ou fioul (chaudière, poêle...)
  • Choisir un appareil de chauffage plus performant : par exemple, faire l’acquisition d’une chaudière à condensation ou d’un poêle à bois labellisé Flamme verte

Le Label Flamme Verte
Depuis le 1er janvier 2010, les fabricants d’appareils indépendants de chauffage au bois signataires de la charte Flamme verte apposent une étiquette de performance énergétique et environnementale sur leurs nouveaux appareils. Cette charte établit un classement en cinq catégories : plus la performance globale de l’appareil est importante, plus le nombre d’étoiles affiché sur l’étiquette est élevé, avec un maximum de 5 étoiles. Le nombre d’étoiles est établi sur la base de deux critères : le rendement énergétique de l’équipement et le monoxyde de carbone (CO) émis dans l’atmosphère. Depuis 2015, le site Flame-Verte propose un moteur de recherche répertoriant les appareils de chauffages au bois, et leur performance énergétique. Il aide les particuliers à faire leur choix sur un appareil adapté à leur habitation et moins polluant. www.flammeverte.org

Chauffage-Bois-Performance


◄ Chauffage-Bois-Performance vous permet de choisir votre appareil de chauffage au bois en fonction de ses performances énergétiques et environnementales. Consulter la plaquette de l’Ademe










 

Se déplacer autrement

Pour adopter un mode de déplacement non polluant, vous pouvez :

  • Privilégier la marche, le vélo, les transports en commun : 23 % des déplacements en villes se font à pieds. En revanche, seuls 7 % des usagers se déplacent en transports en commun et 3 % utilisent le vélo. En 2015, le ministère a mis en place l’indemnité kilométrique vélo, dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (article 50). Elle a été fixée à 25 centimes d’euros par Km.
    De plus, sachant que l’utilisation quotidienne d’un véhicule moyen (citadine à essence) en zone urbaine coûte près de 6000 euro par an, prendre un moyen de transport en commun peut par ailleurs permettre de faire des économies non-négligeables.

"Eco-Déplacements"


Afin de connaître le moyen de transport le plus adapté et le moins polluant pour vos déplacements, l’Ademe a mis en place le comparateur « Eco déplacements », disponible en ligne

À Lire


 ◄ Consulter la plaquette "Optimiser ses déplacements de l’Ademe












 

 

  • Choisir le covoiturage : Le covoiturage permet de réduire le nombre de véhicules polluants et peut générer une économie de près de 1550 euros par an et par personne (déplacement domicile travail de 30 km aller-retour).
  • Pratiquer l’éco-conduite : adopter une conduite souple et réduire sa vitesse, éviter les fortes accélérations, utiliser de manière modérée la climatisation…
  • Entretenir votre véhicule : Vérifier la pression des pneus au minimum tous les deux mois, permet de faire des économies de carburant. Les coffres ou équipements pour le transport d’objets sur le toit du véhicules provoquent aussi une surconsommation de 10 à 20 % (source : Ademe). Pour faire des économies, on peut opter pour une remorque ou un porte-vélo situé à l’arrière du véhicule.
  • Acheter un véhicule faiblement émetteur et l’identifier grâce au certificat qualité de l’air  : l’État a mis en place un bonus pour l’achat d’un véhicule peu polluant. Depuis le 1er avril 2015, celui-ci peut être majoré jusqu’à 10 000 euros pour la mise au rebut d’un vieux véhicule diesel, sous certaines conditions. Barème du bonus 
  • Dès le 1er juillet 2016, Les véhicules à faibles émissions pourront bénéficier du certificat qualité de l’air. Il permet d’identifier les véhicules les moins polluants, en les classant en fonction de la motorisation et de l’âge. Le certificat qualité de l’air donnera le droit à des avantages pour les véhicules les moins polluants, par exemple la priorité pour le stationnement ou pour circuler en zone de circulation restreinte (ZRC).

Comment utiliser le certificat qualité de l’air : Mode d’emploi pour
les particuliers et les les collectivités

  • Identifier les véhicules peu polluants grâce au site Car labelling  : Conçu par l’Ademe, le site Car labelling est un outil qui permet d’accéder aux dernières informations sur les véhicules neufs en France, leur consommation et leurs taux d’émissions de gaz à effet de serre. Il guide ainsi le consommateur dans le choix d’un véhicule moins polluant et plus performant. carlabelling.ademe.fr

 Valoriser ses déchets verts



Le brûlage à l’air libre est une source importante d’émissions de particules et ne devrait pas être pratiqué (circulaire du 18/11/2011). Brûler ses végétaux à ciel ouvert produit jusqu’à 900 fois plus de particules fines qu’un trajet de 20 km jusqu’à la déchetterie (Source : Air-Rhône-Alpes).

Aussi, vous pouvez :

  • pour les déchets organiques, de tonte ou d’entretien : composter, pailler, pratiquer la tonte mulching (l’herbe est broyée sur place par la tondeuse).
  • pour les déchets encombrants : les déposer dans les lieux de collecte sélective ou en déchetterie.

 

Imprimer

Voir aussi

Pour en savoir plus sur les règles spécifiques à respecter sur son territoire, s’il est dans une zone couverte par un plan de protection de l’atmosphère (PPA) ou en cas d’épisode de pollution, consultez le site du ministère  et le site de votre DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement)