Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Retour sur la COP 21

23 novembre 2015
Imprimer

Sommaire :


      

Climat : La France en actions

17 juillet 2015 (mis à jour le 26 septembre 2016)

En tant que pays organisateur de la COP21, la France a souhaité donner une réelle impulsion à travers une action résolue et déterminée, au niveau national d’abord, puis au niveau européen, pour lutter contre le dérèglement climatique.



La France s’est dotée d’objectifs climat et énergie ambitieux, qui contribuent aux engagements de l’Union européenne. Au-delà de ces objectifs, la transition énergétique qui s’engage en France va lui permettre d’accéder à un nouveau modèle énergétique et de lutter contre le changement climatique, mais également générer des emplois non délocalisables et un plus grand bien-être.

 

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

La France s’est engagée à diviser par 4 ses émissions de GES, entre 1990 et 2050. C’est l’un des premiers pays à avoir pris un engagement de long terme et à se placer dans le cadre des recommandations du GIEC afin de limiter à 2 °C la hausse des températures. Cet engagement se décline en de nombreuses politiques et mesures mises en oeuvre dans les domaines de l’énergie, du bâtiment ou encore des transports. Actions de la France pour réduire ses émissions

 

S’adapter au changement climatique

L’adaptation au Changement Climatique est définie comme un processus d’ajustement au climat présent ou attendu et à ses effets.
La France a adopté pour la période 2011-2015 un premier Plan national d’adaptation (PNACC). Il inclut 84 actions dans 20 domaines. Il fait l’objet d’une révision au regard du 5è rapport du GIEC. Ce futur plan devra mettre l’accent sur certaines thématiques telles que les outre-mer, la résilience urbaine, l’eau, la biodiversité, la recherche, la montagne et le littoral. Actions de la France pour s’adapter au changement climatique.

 

Engager la France dans la transition énergétique

La loi de transition énergétique pour la croissance verte ainsi que les plans d’action qui l’accompagnent permettent à la France de contribuer plus efficacement à la lutte contre le dérèglement climatique et de renforcer son indépendance énergétique en équilibrant mieux ses différentes sources d’approvisionnement.

Ces outils sont à la disposition des citoyens, des entreprises et des territoires pour agir concrètement.

  • Pour donner du pouvoir d’achat en réduisant les factures d’énergie des ménages.
  • Pour mieux protéger la planète et la santé publique.
  • Pour saisir pleinement les chances d’une croissance verte riche de compétitivité pour nos industries existantes et nos filières d’avenir, d’emplois non délocalisables et de qualité de vie.

Avancement du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte
Les appels à projets pour la transition énergétique

 Mobiliser la société civile

Le 12 novembre 2015, Ségolène Royal a réuni les porteurs de projets labellisés de la COP21. Ce sont ainsi près de 600 projets dont la qualité et la contribution à notre défi commun ont été reconnues. Lors de cet événements, près de 160 collectivités, plus de 200 associations de terrain et d’ONG, une centaine organismes d’enseignement ou de recherche, une centaine d’acteurs économiques ou de représentants des divers secteurs professionnels ont voulu témoigner de leur volonté de participer à cette aventure collective.

 

      
Imprimer