Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Comité interministériel de la qualité de l’air - Mercredi 18 décembre 2013

18 décembre 2013 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Philippe MARTIN, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a présidé aujourd’hui la troisième réunion du Comité interministériel de la qualité de l’air (CIQA), mis en place en septembre 2012 avec le ministre de l’Intérieur et le ministre délégué chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.


« Nous devons réduire le fléau de la pollution de l’air. C’est un problème environnemental, c’est un enjeu de santé publique, avec plusieurs dizaines de milliers de décès prématurés chaque année, c’est aussi un coût économique pour la collectivité nationale, que l’on peut évaluer à 20 à 30 milliards d’euros par an, dont un milliard d’euros directement supportés par le système de soins » a déclaré Philippe MARTIN en ouvrant le CIQA.

Pour répondre aux situations d’urgence comme l’épisode de pollution qu’ont connu 76 départements ce mois-ci, Philippe MARTIN a proposé d’élargir à l’ensemble des polluants réglementés le dispositif de circulation alternée afin qu’au-delà de la pollution à l’ozone, celui-ci puisse être déclenché lors des pics de pollution aux particules fines.

La circulation alternée fait partie des mesures d’urgence pouvant être prises dans les situations de dépassement du seuil d’alerte pour limiter l’ampleur des pointes de pollutions selon le principe suivant : les véhicules dont le numéro d'immatriculation est pair (respectivement impair) ne peuvent circuler que les jours pairs (respectivement impair).

Philippe MARTIN a proposé l’organisation, dès janvier 2014, d’une table ronde avec les collectivités locales et les Autorités organisatrices de transport afin d’étudier les modalités de mise en œuvre de cette mesure.

Le CIQA a ensuite fait le bilan du Plan d’urgence adopté le 6 février 2013. Moins d’un an après son adoption par le CIQA, 19 des 38 mesures de ce Plan sont achevées ou en voie de l’être, et 13 sont bien engagées. Plusieurs mesures ont été présentées et discutées par le CIQA :

-    L’identification des véhicules en fonction de leur impact sur la qualité de l’air
La mission lancée en mars 2013 par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, le ministère de l’Intérieur, le ministère du Redressement productif et le ministère délégué en charge des Transports a remis son rapport sur la mise en place d’un dispositif permettant d’identifier l’impact de chaque véhicule sur la qualité de l’air. La mission propose d’abord de distinguer 3 catégories de véhicules selon leur date de mise sur le marché. Elle recommande ensuite une approche graduelle d’identification reposant dans un premier temps sur des vignettes de couleurs. Ce dispositif pourrait par la suite être systématisé par l’utilisation de moyens technologiques.

La réflexion sur les conditions techniques, économiques et juridiques de la mise en œuvre d’une solution d’identification sera poursuivie dans les prochains mois.

-   La charte de logistique propre en ville
Le cadre national de la logistique propre en ville manifeste une volonté partagée de développer les modes alternatifs et les véhicules moins polluants pour le transport et la livraison de marchandises en zone urbaine. Elle s'appuie sur de bonnes pratiques et des améliorations concrètes.
Les signataires s’engageront à promouvoir, chacune dans son domaine respectif de responsabilité, des solutions vertueuses pour les livraisons urbaines, telles que l'utilisation de véhicules plus propres, la mise en cohérence des réglementations à l’échelle de l’agglomération, ou encore l’utilisation raisonnée d’espaces dédiés sur la voirie publique.
Pour s'adapter aux spécificités de chaque collectivité, des chartes déclinant le cadre national seront conclues localement.

-    Indemnité kilométrique vélo
La coordination interministérielle pour le développement de l’usage du vélo a mené, en concertation avec les partenaires sociaux, une étude des impacts que pourrait avoir le versement d’une indemnité kilométrique versée par les entreprises à leurs employés pour les trajets domicile/travail.

Enfin le CIQA a salué la baisse de la limitation de vitesse de 80 à 70km/h sur le boulevard périphérique parisien. Actuellement à l’examen du Conseil d’Etat, cette mesure sera ensuite signée par le Premier ministre pour une entrée en vigueur au 10 janvier 2014. Elle est prévue par le plan de protection de l’atmosphère d’Ile-de-France qui se fixe pour objectifs la réduction des émissions d’oxydes d’azote (NOx) de 38 % et de particules PM10 de 30 % par rapport à l’année 2008.


Télécharger le communiqué de presse (PDF - 141 Ko)

> Consulter : le rapport "Mission relative à l’identification des véhicules pour la qualité de l’air" de Philippe Follenfant, CGEDD ; Jean-Yves Le Gallou, IGA ; Pascal Clément, Benoît Bettinelli, Jean-Pierre Dardayrol, CGEIET

Retrouvez le dossier de presse


Contact presse : 01 40 81 78 31

Pour en savoir plus :

Bilan de la qualité de l'air extérieur 2012
La qualité de l’air en 2011 : la France dans l’Union européenne
Améliorer la qualité de l'air extérieur : agir dans tous les secteurs

Imprimer