Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Comment gérer la sécheresse ?

12 août 2016 (mis à jour le 12 septembre 2016) - Eau et biodiversité
Imprimer

La sécheresse fait partie des événements climatiques majeurs dont l’enjeu ne doit pas être négligé. En période estivale, il convient de redoubler de vigilance pour limiter les risques liés à ce phénomène et préserver les ressources en eau. Quelles sont les origines de la sécheresse ? Comment sont décidées les mesures de restriction d’eau ?


Les mesures prises pour limiter les effets de la sécheresse

En période de sécheresse, des restrictions d’usage de l’eau sont décidées au niveau local par les préfets. Les mesures de limitation des prélèvements sont adaptées aux différents usagers (usage domestique, agriculture, industrie) selon quatre niveaux progressifs : vigilance, alerte, crise, crise renforcée.

Sur le site Propluvia, suivez l’évolution des restrictions d’eau dans votre région.

Les bons comportements à adopter

Entre juin et août, 80% de l’eau est consommée par l’agriculture. Limiter l’irrigation à « la bonne dose au bon moment » permet par endroit de diminuer la consommation de 30%.

Les particuliers sont eux aussi invités à faire des économies d’eau et à réduire leur consommation : en prenant des douches à la place des bains, en installant des chasses d’eau double flux et des réducteurs de pression sur les robinets ou en réutilisant l’eau de pluie.

Des mesures d’économie d’eau sont également préconisées auprès des industriels : amélioration des modes opératoires pour les rendre plus économes en eau, utilisation de l’eau en circuit fermé, recyclage des eaux de nettoyage.

Retrouvez toutes les mesures prises pour éviter la sécheresse

 

Quelles sont les origines de la sécheresse ?

La sécheresse est la conséquence d’un manque de pluie : elle survient lorsque la quantité de pluie est nettement inférieure aux normales saisonnières et ce, sur une assez longue période.

Elle s’exprime différemment et à plusieurs moments sur la végétation, sur la teneur en eau des sols, sur le débit des rivières ou sur le niveau des nappes phréatiques. Lorsque le manque de pluie survient en hiver ou au printemps, il empêche le bon remplissage des nappes phréatiques (« réserves » d’eau) qui s’effectue à cette période de l’année. En été, la sécheresse, dont les effets sont accentués par des températures élevées, provoque un assèchement des sols et une demande en eau par la végétation plus importante.

Pour anticiper les conséquences de la sécheresse sur notre environnement, des mesures peuvent être prises par tous.

Anticiper les feux de forêt

En période estivale, les risques d’incendie, qui peuvent être dus aux effets de la sécheresse et d’une faible teneur en eau des végétaux, sont accrus. Pour anticiper les feux de forêt, adoptez les bons comportements !

 

 

Crédits photo Une : Sylvain Giguet/MEEM-MLHD

Imprimer