Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Concours national pour des ports de plaisance exemplaires : Alain Vidalies récompense les ports de Creil et Gruissan

29 janvier 2016 - Transports
Imprimer

Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a remis le 28 janvier les prix du concours national pour des ports de plaisance exemplaires 2016.


Les ports de plaisance, qu’ils soient maritimes ou d’eau intérieure, sont des acteurs essentiels de l’attractivité touristique, de l’activité économique, et de l’aménagement du territoire. Ils sont à ce titre pleinement engagés dans les défis du développement durable.

Créé en 2009, ce concours national a pour objectif de soutenir ces porteurs de projets dans leurs actions pour moderniser leurs équipements et améliorer les services proposés. Pour être primés, les projets doivent être tout particulièrement exemplaires en matière de pratiques écoresponsables, de développement durable et d’intégration territoriale.

Cette année, les deux lauréats distingués par le jury sont :

  • Le port de Creil dans l’Oise, qui vise la création d’un nouvel éco-quartier à l’échelle de l’ensemble du bassin de l’Oise. Ce projet à forte dimension économique et environnementale associe la création de postes d’amarrage et de postes à sec sur l’emplacement d’une friche industrielle ;
     
  • Le port de Gruissan dans l’Aude, qui propose un renforcement de sa capacité d’accueil, par la création de 350 places dans un nouveau bassin, et un réaménagement d’une friche industrielle pour des places à sec. Ce projet exemplaire d’intégration territoriale comprend par ailleurs une zone garantissant la récupération, le stockage et le réemploi des eaux usées.

 Deux autres ports ont par ailleurs fait l’objet d’une mention particulière du jury : le port de Cassis, pour la gouvernance exemplaire de sa stratégie environnementale ; et le port de Binic, qui projette de mettre en place un système de gestion permanente du dragage en s’appuyant sur les courants de marée.

« Tous ces projets de qualité montrent combien les propriétaires et gestionnaires de ports se montrent ambitieux et innovants dans la conduite de leurs projets d’aménagements au service du dynamisme de la filière nautique » a affirmé Alain Vidalies.

La France compte plus de 1 000 ports de plaisance et 207 000 emplacements d’amarrage (dont 20 000 en fluvial).

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 299 Ko)

Imprimer