Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Conseil des ministres de l’Environnement : Ségolène Royal appelle ses homologues européens à se mobiliser pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris

4 mars 2016 (mis à jour le 9 mars 2016) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Vendredi 4 mars, Ségolène Royal a participé, à Bruxelles, au premier Conseil des ministres européens de l’Environnement de l’année 2016. A cette occasion, la Présidente de la COP a appelé ses homologues à poursuivre la dynamique de la COP21 dans leurs pays respectifs et à l’échelle communautaire.


L’Union européenne a joué un rôle fondamental pour parvenir au résultat ambitieux de la
COP21. Afin d’entretenir la dynamique de cette ambition et d’avancer dans la mise en œuvre des résultats de Paris, Ségolène Royal a appelé ses homologues européens à poursuivre quatre objectifs :

1. Concrétiser la signature et la ratification de l’Accord de Paris

La ministre a invité l’ensemble des Etats membres à participer au plus haut niveau à la cérémonie de signature du 22 avril à New York et à lancer sans délai la procédure de ratification. L’objectif est d’inciter un maximum de pays à participer à ce rendez-vous crucial pour la mise en œuvre de la COP21.

2. Prendre des décisions efficaces sans délai

La communauté internationale a inclus dans l’Accord de Paris l’objectif de limiter l’élévation de la température à 1,5 °C. Pour Ségolène Royal, le Conseil européen des 17 et 18 mars prochain, qui met à son ordre du jour la COP21, doit être l’occasion de montrer le leadership européen sur l’ambition climatique, et clarifier le calendrier de la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

3. Mettre l’Europe à la pointe de la coalition prix du carbone lancée à la COP21

Le 22 avril à New York, le panel de haut niveau sur le prix du carbone sera réuni par la Banque mondiale. Dès aujourd’hui, la ministre a appelé à ce que l’Europe s’engage sur le prix du carbone, à travers notamment :

  • la mise en place d’un corridor de prix sur le marché carbone européen, afin de favoriser les investissements industriels bas-carbone et de réduire le coût du soutien aux énergies renouvelables ;
  • des mesures nécessaires pour lutter contre les délocalisations d’entreprises et, avec elles, des fuites de carbone ;
  • l’assurance que les quotas gratuits soient réservés aux secteurs les plus performants et les plus exposés.

En savoir plus sur le prix du carbone

4. Faire monter en puissance l’Agenda des Solutions

Ségolène Royal souhaite que les Etats membres prennent le pilotage de certaines des 70 coalitions constituées lors de la COP21, et fassent connaître les résultats concrets. Ces coalitions réunissent Etats, villes, territoires, entreprises, ONG et citoyens autour des 12 thèmes de l’Action Day : géothermie, solaire, transports… Un bilan sera dressé en cours d’année pour rendre compte des avancées depuis la COP21.

La présidente de la COP a également rappelé le rôle de premier plan que l’Europe a le devoir de jouer dans l’aide au développement climatique. Elle a redit sa volonté de soutenir le déploiement des énergies renouvelables en Afrique, car « agir pour la justice climatique, c’est aussi agir pour la stabilité en diminuant les migrations climatiques grâce à l’accès au développement et à la sécurité alimentaire et sanitaire. »

Imprimer