Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

La prédictibilité renforce la sécurité

19 mars 2015 (mis à jour le 4 juillet 2016) - Transports
Imprimer

Fournir à nos clients des solutions concrètes, tenant compte de l’efficacité des coûts et des vols, dans les phases pré tactiques et tactiques de leurs vols est une nécessité. C’est pour cette raison que la DSNA a développé un haut niveau d’expertise en matière d’analyse des flux de trafic et de capacité des secteurs.

 

Suivre le plan de vol déposé pour plus de sécurité

Des mesures pré tactiques sont décidées pour éviter que certains secteurs de contrôle ne reçoivent plus de vols que le nombre maximal pour assurer un service de contrôle en toute sécurité. Ce travail est basé sur le plan de vol déposé, fournit par les compagnies aériennes et accepté par le Network Manager à Bruxelles. Une brèche dans ce système peut conduire à un problème de capacité, une surcharge d’un secteur de contrôle et donc éventuellement à un problème de sécurité.

Quand ces évènements sont analysés, on s’aperçoit que certains vols n’étaient pas au niveau croisière déposé, suivaient une route différente de celle initialement prévue ou bien encore avaient décollé après le créneau autorisé. Parce qu’ils ont un profil différent de celui qui était prévu, ces vols peuvent pénétrer des secteurs dans lesquels ils n’étaient pas attendus, occasionnant des dépassements de capacité et perturbant le schéma anticipé par les services de contrôle.

 

Les mesures de gestion de flux sont aussi mises en œuvre pour assurer un service efficace et ponctuel.

Assurer la meilleure prédictibilité des flux de trafic est également un moyen d’optimiser l’efficacité globale du réseau de routes en Europe en trouvant le bon équilibre entre demande et capacité.

Lorsque le profil volé est différent de celui déposé, les secteurs initialement prévus ne sont plus traversés et leur capacité est en général perdue pour les autres.

 

Notre objectif principal est d’aboutir à une compréhension collective des contraintes du réseau de routes.

Ainsi, dans l’intérêt de tous, les règles de bonne conduite suivantes devraient être suivies :

Sauf pour raison de sécurité ou pour résoudre une difficulté opérationnelle majeure, les équipages devraient suivre le plan de vol déposé.
Avant d’accepter une quelconque modification du plan de vol, les contrôleurs aériens devraient évaluer les conséquences sur le réseau auprès de leur unité de régulation. Des solutions alternatives devraient être proposées quand elles sont disponibles.
Les contrôleurs ne devraient pas proposer de changements impactant le comptage horaire des avions, particulièrement dans les secteurs régulés.

 

Imprimer