Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

De l’économie circulaire dans l’entretien automobile

31 mai 2016 - Développement durable
Imprimer

La loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoit que les professionnels de l’entretien et de la réparation de voitures proposent au consommateur d’opter pour l’utilisation de pièces de rechange recyclées à la place de pièces neuves.


Le décret d’application de cette mesure est paru aujourd’hui au Journal officiel. Il précise les catégories de pièces concernées, notamment :

  • les pièces de carrosserie amovibles,
  • les vitrages non collées,
  • les pièces optiques,
  • certaines pièces mécaniques ou électroniques, comme les moteurs, boites de vitesse et organes de transmission.

Ce décret permettra aux professionnels de proposer des pièces démontées dans les 1 700 centres de traitement de véhicules hors d’usage agréés, dont la qualité aura été préalablement vérifiée.

Cette mesure vise à économiser des ressources non renouvelables, de l’énergie et de la matière première en réemployant des équipements devenus sans usage mais encore fonctionnels.

L’utilisation de pièces de rechange automobiles issues de l’économie circulaire est favorable au pouvoir d’achat des ménages du fait de leurs prix de vente attractifs.

L’entrée en vigueur du décret est fixée au 1er janvier 2017, ce qui permettra aux entreprises concernées de se préparer, et de préciser les modalités d’information du consommateur.

>>> Pour en savoir plus sur l’économie circulaire

Imprimer