Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Mini-Tab Preview

Salle de lecture

De l'innovation instrumentale : les certificats d'économies d'énergie -

De l’innovation instrumentale : les certificats d’économies d’énergie

30 septembre 2016 - Développement durable
Imprimer

Commissariat général au développement durable
Théma - Essentiel - Septembre 2016

Face à des objectifs écologiques ambitieux qui seraient difficiles à atteindre avec des instruments de politique publique traditionnels – une taxe, une réglementation ou encore un mécanisme de marché – l’innovation instrumentale qui consiste à hybrider différents instruments mérite d’être envisagée au même titre que la modulation des politiques publiques (qui consisterait par exemple à changer le niveau d’une taxe existante). Mis en place en France depuis 2006, le dispositif des certificats d’économies d’énergie est emblématique de la plus-value de ce type d’innovation instrumentale. Pour répondre à un objectif croissant d’efficacité énergétique, le dispositif des CEE a en effet démontré à la fois son efficacité, son faible coût et son acceptabilité sociale et ce, grâce à sa nature hybride qui associe des instruments canoniques plus ou moins incitatifs/coercitifs en fonction des acteurs ciblés.