Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Incinération de déchets non dangereux

 

 


8 janvier 2010 - Prévention des risques
Imprimer

Sommaire :


      

Définition

8 janvier 2010 (mis à jour le 17 janvier 2011)


 

L’incinération consiste à brûler les ordures ménagères dans des fours spéciaux adaptés à leurs caractéristiques (composition, taux d’humidité). Le démarrage de l’installation nécessite un apport de combustible. Par la suite, l’alimentation en déchets permet l’auto-combustion. L’incinération permet une réduction de 70 % de la masse des déchets entrants et de 90 % du volume. La combustion doit être menée dans des conditions optimales et doit être assortie d’un traitement performant des fumées.



 Les résidus de l’incinération se répartissent en deux catégories :

  •  les mâchefers (fraction solide des déchets qui résultent de leur combustion )
  • les résidus du traitement des fumées

La combustion produisant de l’énergie, celle-ci peut être récupérée et valorisée. La valorisation de l’énergie produite peut se faire sous forme de chaleur, d’électricité ou d’une combinaison de ces deux formes (la cogénération).

      
Imprimer