Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Démocratie participative et modernisation du dialogue environnemental

28 avril 2015 (mis à jour le 7 mai 2015) - Développement durable
Imprimer

Comment la participation citoyenne peut-elle enrichir et améliorer les décisions publiques et les projets d’aménagement ? Le colloque du 5 mai, organisé par le ministère, a permis d’échanger largement sur cette question. Ségolène Royal a présenté ses orientations et le rapport final sera remis fin mai.


« L’efficacité des politiques publiques dépend beaucoup de la façon dont sont prises les décisions. Il faut faire davantage confiance à l’intelligence collective des citoyens, écouter tous les points de vue et discuter tous les projets pour construire ensemble l’intérêt général ». Ségolène ROYAL

Conformément à l’annonce faite par le Président de la République à l’occasion de l’ouverture de la Conférence environnementale en novembre dernier, le gouvernement a engagé la modernisation et la démocratisation du dialogue environnemental. Objectif : renforcer la transparence et l’efficacité du débat public et l’association des citoyens aux décisions qui les concernent sans allonger les délais des procédures.

La ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie a installé la Commission spécialisée sur la démocratisation du dialogue environnemental et l’a chargé de préparer un ensemble de propositions applicables.

Mardi 5 mai, des chercheurs spécialistes de ces questions et des acteurs engagés sur le terrain ont apporté leur éclairage. Deux tables rondes sur les bonnes pratiques ont fait dialoguer collectivités locales, associations et maîtres d’ouvrage.

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez participer à ce dialogue environnemental qui fait appel à la capacité collective de mieux comprendre les enjeux et de surmonter les oppositions ? Vous pensez que la participation citoyenne est un facteur de cohésion qui dynamise notre démocratie et rend la République plus efficace ?

Rendez-vous sur la plateforme participative jusqu’au 15 mai ! Faites part de vos remarques et de vos propositions, en 3 pages maximum. Toutes vos contributions seront lues avec attention par la Commission. Si une idée nous paraît particulièrement féconde ou devoir être d’avantage précisée, nous prendrons contact avec vous.

Voir aussi :

 

Pour en savoir +
"Démocratie participative & Modernisation du dialogue environnemental", deux notions abordées et expliquées en image. 



Imprimer