Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Déplacement de Ségolène Royal en Afrique sur le thème des énergies renouvelables et de l’Accord de Paris pour le climat

23 février 2016 (mis à jour le 29 février 2016) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Ségolène Royal s’est rendue en Afrique du 23 au 28 février. La ministre a fait étape en Egypte, Ethiopie, Côte d’Ivoire, Guinée et Sénégal où elle a rencontré les plus hautes autorités. Objectif : faire avancer les projets d’accès aux énergies renouvelables en Afrique et mobiliser sur l’Accord de Paris pour le climat.


Faire avancer les projets d’accès aux énergies renouvelables

 

Ce déplacement a permis à la présidence de la COP  :

  • d’accélérer le déploiement de l’initiative sur les énergies renouvelables en Afrique visant à augmenter la capacité installée du continent en énergies renouvelables de 10 GW d’ici 2020 et de 300 GW d’ici 2030. Cette initiative a été lancée officiellement par les chefs d’Etat africains à la COP21 ;
  • de rappeler que l’Afrique doit rester au centre des préoccupations en matière d’adaptation ;
  • de faire avancer le projet de Grande muraille verte, une vaste zone de verdure d’Est en Ouest du continent qui vise à freiner la désertification et permettre aux populations locales d’enrichir le sol, conserver l’eau et mieux vivre tout en reconstituant un puits de carbone ;
  • de mobiliser les autorités au plus haut niveau pour la cérémonie de signature le 22 avril, organisée par Ban-Ki moon. Cet événement sera l’occasion d’une mobilisation renouvelée pour la cause climatique et permettra de faire le point sur les actions concrètes décidées à Paris, sans attendre l’entrée en vigueur de l’accord.

 

Au programme :

 

► Egypte : entretien avec le Président Abdel Fattah al-Sissi, Khalid El Fahmy, ministre de l’Environnement, et Sameh Shoukry, ministre des Affaires étrangères,

A l’issue de cet entretien, Ségolène Royal a proposé de travailler avec Abdel Fattah al-Sissi à la coordination d’un projet de construction de la plus grande centrale photovoltaïque en Egypte

► Ethiopie  : entretien avec Haile Mariam Dessalegn, Premier ministre, et visite du plus grand parc éolien d’Afrique subsaharienne à Ashegoda,

Au cours de son entretien avec M. Hailemariam Dessalegn, Ségolène Royal a souligné sa volonté de continuer la coopération entre la France et l’Ethiopie pour poursuivre le développement des énergies renouvelables, en les diversifiant avec l’énergie solaire en milieu rural hors réseau, ainsi que des projets de géothermie.
Voir le communiqué de presse

► Côte-d’Ivoire : entretien avec Akinwumi Adesina, Président de la Banque africaine de développement

► Guinée : entretien avec le Président Alpha Condé

► Sénégal : entretien avec le Président Macky Sall et pose de la première pierre d’un projet de production locale d’énergie à partir de panneaux photovoltaïques.

 

L’énergie en Afrique

seulement 3 % des gaz à effet de serre, mais c’est un des continents qui souffre le plus des effets du réchauffement climatique. C’est aussi un continent où la croissance des émissions est forte (+ 75 % depuis 1990),
600 millions de personnes qui n’ont pas accès à l’électricité, près de la moitié de la population de l’Afrique et 80 % de sa population rurale,
l’accès à l’énergie est un enjeu de développement, de politique sanitaire, un enjeu climatique aussi : l’utilisation du bois ou du charbon de bois accélère la déforestation.

 

Crédits photo Une : MEEM

Imprimer