Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Déplacement de Ségolène Royal en Afrique

15 mars 2016 (mis à jour le 16 mars 2016) - COP 21
Imprimer

La ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer est en déplacement en République Démocratique du Congo, au Gabon et au Nigéria du 13 au 15 mars 2016, dans le cadre de la Présidence de la COP21 et la mise en œuvre de l’Accord de Paris.


La ministre poursuit son déplacement en Afrique, entamé en février, pour avancer sur les projets d’accès aux énergies propres et mobiliser les pays sur l’Accord de Paris pour le climat.

L’Afrique est un continent très vulnérable au dérèglement climatique et de nombreux engagements ont été pris à Paris pour le soutenir : l’initiative sur les énergies renouvelables (10 bailleurs se sont engagés à mobiliser 10 milliards d’euros d’ici 2020 pour leur développement), le pacte de Paris sur l’eau, les initiatives sur les forêts, l’alliance mondiale sur la géothermie…

La ministre se rend en République Démocratique du Congo, au Gabon et au Nigéria

En République Démocratique du Congo, Ségolène Royal rencontre le président Joseph Kabila et visite un des plus gros projets d’hydroélectricité d’Afrique à Inga.

Le pays prévoit le développement de l’agriculture irriguée et de l’hydroélectricité. Les tranches Inga 1 et 2 ont été, en partie, réalisées par Alstom et sont en exploitation. Le gouvernement souhaite lancer la 3e tranche.

Au Gabon, la ministre rencontre le président Ali Bongo Ondimba.

Au Nigéria, elle rencontre le vice-président Yemi Osinbajo.

Imprimer