Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

"Pour mémoire" et autres publications

25 octobre 2016
Imprimer

Sommaire :


      

Dernières parutions

25 septembre 2016 (mis à jour le 25 octobre 2016)



 Pour Mémoire 17 Transformations numériques et les voies d’eau (PDF - 6042 Ko)

Nos administrations se sont modernisées en s’adaptant à l’irruption de l’informatique puis à la révolution numérique dans nos vies professionnelles. Le Comité d’histoire a choisi de consacrer le thème principal de ce numéro à l’informatisation avec sept articles pour l’illustrer.

La seconde thématique est issue d’une recherche sur l’évolution des métiers de la navigation fluviale, engagée par le Comité d’histoire avec Voies Navigables de France, qui a donné lieu à une journée d’études le 11 décembre 2015.

 

Pour mémoire - n° HS été 2016 - un demi siècle d’environnement et de développement durable entre science, politique et prospective

Ce numéro hors série résulte de la transcription de l’acte de la journée qui s’est tenue de 20 mai 2015 en l’honneur de Jacques THEYS. Pour lui rendre hommage un ouvrage collectif intégrant à la fois une synthèse de ses réflexions ou de son parcours et les contributions d’une quinzaine d’auteurs a été publié en mars 2015 avec le soutien du Comité d’histoire ministériel.

Pour mémoire - n° HS été 2016 - Empires et Environnement -

Ce numéro hors série traduit la conférence qui s’est tenue dans le cadre des Rendez-vous de l’Histoire de Blois "Les Empires - 18ème rendez-vous de l’histoire de Blois - 8 au 11 octobre 2015".

 

Pour mémoire - n° HS hiver 2015/2016 - Actes des journées : La Grande Guerre et les Travaux publics

Ce numéro hors série de la revue traduit les actes du colloque qui s’est tenu les 19 et 20 juin 2014 : travaux publics de guerre et d’après-guerre : administration, politiques et expertises autour d’un ministère civil mobilisé pour la guerre de 1914-1918 et la reconstruction.

Pour mémoire - n° 16 - hiver 2015 - image photographique de notre administration - La mission de la mémoire de l’aviation civile

Le numéro 16 de la revue s’ouvre par deux thématiques : l’image photographique au sein de notre administration et la mission de la mémoire de l’aviation civile.

La première rubrique, parcours photographique, aborde le lien qui s’est noué entre ce médium et l’action publique qui est une amorce d’études sur les desseins et les destins de l’image photographique dans notre institution.

La seconde rubrique, l’aviation civile et sa mémoire. La parole est donnée à des acteurs au travers de trois articles : l’aviation civile, une administration dans Paris (1919-2009) - Pour une politique de la mémoire - patrimoine et mémoire de l’aviation civile.

En perspective transcrit trois articles :

  •  la saga des baliseurs, un siècle et demi d’histoire, un renouvellement récent
  • l’aménagement en voies navigables du bassin de la Moselle
  • J. Boulloche, ancien directeur des Routes, un tragique destin familial !

Parole de chercheur propose un témoignage de V. Guigueno sur "Au service des phares".

Pour mémoire - Hors série été 2015 - Rebelles et Environnement

Ce numéro résulte de la transcription de la conférence "Rebelles et Environnement" qui s’est tenue le 10 octobre 2014 dans le cadre des Rendez-vous de l’Histoire de Blois.

Cette conférence sur l’histoire de l’environnement et de sa protection était organisée par l’AHPNE (Association pour l’histoire de la protection de la nature et de l’environnement), le RUCHE (réseau universitaire de chercheurs en histoire environnementale) et le comité d’Histoire (MEDDE) avec des éléments issus des fonds des Archives nationales.

La conférence se divise, dans un premier temps, en trois interventions :

  • des archives rebelles aux chercheurs : introduction aux sources de l’histoire des luttes environnementales ;
  • ces riverains qui contestent : deux siècles de résistance face aux débordements de l’industrie
  • au XIXes, des écrivains rebelles sèment les graines de l’écologie.

Dans un second temps, au cours d’une table ronde, trois acteurs engagés évoquent sous le thème "se rebeller pour protéger la nature et l’environnement" : les luttes passées et à venir dans le domaine de l’environnement et de l’écologie.

Pour mémoire n° 15 - été 2015 - Politiques de maîtrise de l’énergie -

Ce numéro a pour thématique principale l’histoire des politiques de maîtrise de l’énergie en France, une quarantaine d’années après le premier choc pétrolier de l’automne 1973 et au moment où l’année 2015 est notamment consacrée à la transition énergétique et aux négociations internationales sur le climat.

  • Dans la première rubrique, les politiques de maîtrise de l’énergie, sept articles l’illustrent :
  1. du civisme économique à la citoyenneté globale : mises en discours et mises en images des politiques d’économie et de maîtrise de l’énergie depuis 1973 ;
  2. l’évolution de la politique des énergies renouvelables depuis les années 1970 ;
  3. de l’Agence pour les économies d’énergie à l’Agence française pour la maîtrise de l’énergie (1974-1990) ;
  4. les enjeux énergétiques et climatiques depuis 1974 ;
  5. l’évolution de la politique de la recherche en matière d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables des années 1970 à la fin des années 1990 ;
  6. la maîtrise de l’énergie dans le bâtiment depuis le premier choc pétrolier de 1973 ;
  7. les économies d’énergie dans les monuments culturels en France depuis 1974
  • Dans la seconde rubrique, en perspective
  1. Equipement, agriculture et forêt, des siècles de vies parallèles et de convergence ;
  2. l’assainissement non collectif : de l’hygiénisme au développement durable ;
  3. pécheurs à la ligne et pouvoirs publics face au dépeuplement des cours d’eau français ;
  4. la loi Loucheur de 1928, contexte, filiation et diversité de positionnements politiques autour du logement social dans les années 1920
  • Regards étrangers, de la reconstruction à l’Energiewnde. Continuité et changement dans les politiques énergétiques allemandes
  • Parole de chercheur, les "valeurs" de l’Etat. Entretien mené avec A Billon
  • Lectures. Le retour du sauvage (P Athanaze), Histoire de la construction de la Gaule romaine à la révolution (X Besançon, D Devillebichot=, des savants pour protéger la nature, la société d’acclimatation ( R Luglia), la revue foncière (J Comby), la loi sur l’eau de 1964 : bilans et perspectives (B Drobenko)

 

Pour mémoire Hors série été 2015 - La résorption de l’habitat insalubre : retour sur une politique publique 1970 - 1984 ; ISSN : 1955-9550

Ce numéro est consacré aux deux années de recherche sur la politique de résorption de l’habitat insalubre issue de la loi Vivien de 1970. Ce travail s’est déroulé en partenariat avec l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) et avec la Délégation interministérielle pour l’hébergement et l’accès au logement des personnes sans abri ou mal logées (DIHAL).

Présentation de la RHI :

  • De la résorption des bidonvilles à la RHI - Enjeux et instruments d’une politique publique (1970-1976)
  • La génèse de la politique de RHI : le moment urbain des années 1970 - les années Chalandon (1968-1972)

Présentation des sites :

  • Saint Denis, "ilôt Basilique" la RHI au secours de la rénovation d’un centre urbain de banlieue ouvrière
  • l’Alma-Gare : les habitants acteurs de la rénovation urbaine
  • Le quartier de l’Ile à Martigues : de la lutte contre l’habitat insalubre à l’aménagement d’un centre ancien
  • Grenoble : un laboratoire urbain ? Mythes et réalités. La politique municipale des vieux quartiers

Les actes du colloque

La politique de RHI à l’échelle locale : quatre expériences emblématiques :

  • l’analyse des chercheurs
  • le regard des acteurs de l’époque

La RHI à l’échelle nationale : bilan et enseignements

  • La place de la RHI dans la définition d’une politique urbaine 1976 - 1984
  • Le bilan et l’héritage
  • Une histoire en perspective

Conclusions

Annexes :

  • La campagne de témoignages
  • L’action de la SEMARG : Argenteuil, Sartrouville, Bezons (1971 - 1986)
  • Sigles
  • Présentation des intervenants
  • Bibliographie

 
POUR MEMOIRE n°14 - Hiver 2014

SOMMAIRE : Le numéro 14 de la revue est consacré, pour son dossier principal,

  • dans la première rubrique, à la politique des grands ensembles (trois territoires d’expériences : Marseille ZUP n°1 – Sevran les Beaudottes – Toulouse-le-Mirail).
  • Dans la seconde rubrique, En perspective, présente cinq articles : parcours professionnels et mise en institution de nouvelles préoccupations publiques, le savant, le saumon et l’ingénieur, la Seine et Paris, l’âge d’or des ingénieurs-économistes, les démineurs en France.
  • Dans la troisième rubrique, Regards étrangers se tourne vers l’habitat intégré du grand ensemble « Climat de France » à Alger.
  • Parole de chercheur propose le témoignage de G Massard-Guilbaud.

POUR MEMOIRE N° 13, printemps 2014 (PDF - 9973 Ko)

POUR MEMOIRE N° 13, printemps 2014

SOMMAIRE :

  • La politique des villes moyennes : Les villes moyennes, un champ pour l’histoire du temps présent des politiques publiques ? (L. Vadelorge) ; L’essor des politiques contractuelles de développement des villes moyennes dans les années 1970-1980 (T. Tellier) ; Les acquis de la recherche géographique sur les villes moyennes (F. Santamaria) ; Le rôle de la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale et du Groupe interministériel des villes moyennes dans les années 1970 (J. Andrieu) ; L’expérience des équipes mobiles de la Mission de l’environnement rural et urbain dans les années 1970 (R.-M. Antoni) ; La politique des villes moyennes : un véritable objet d’histoire urbaine (I. Backouche) ; Portrait d’une ville moyenne : Quimper (C.-N. Queffélec)
  • Aménagement, urbanisme et décentralisation : La décentralisation est-elle un faux problème ? Réflexions sur l’histoire croisée de l’aménagement et de la décentralisation et bilan du séminaire 2009-2012 (L. Vadelorge) ; La transition décentralisatrice de l’aménagement ; synthèse des travaux de l’année 2011-2012 (T. Tellier) ; Les politiques départementales d’aménagement liées à l’environnement et au cadre de vie dans le Val-de-Marne, 1967-1987 (J. Moro)
  • En perspective : Le règlement communautaire des obligations de service public dans le domaine des transports depuis les années 1960 (J.-C. Boual) ; L’histoire de l’Hôtel de Fleury, siège historique de l’École Nationale des Ponts et Chaussées (R. Sébille) ; Le parc de Versailles : chef-d’oeuvre de Le Nôtre (C.-N. Queffélec)
    -Parole de chercheur : Entretien mené avec Florence Contenay, conduit par S. Bernardin
  • Anniversaires par F. Porchet
  • Lectures : Faire le Grand Paris. Avis des habitants consultés en 1859 (N. Montel) ; 125 ans à l’ombre de la Tour Eiffel. Du bureau central météorologique à Météo-France (S. Roy) ; Eaux pour la ville, eaux des villes. Eugène Belgrand XIX-XXIe siècle (J.-C. Deutsch, I. Gautheron) ; Les batailles de l’hygiène ; villes et environnement de Pasteur aux Trente Glorieuses (S. Frioux)

Les cantonniers des routes. Une histoire d’émancipation
Denis GLASSON ; préface d’André GUILLERME
Ed. L’Harmattan, 2014.- 368 p. ; ISBN 978-2-343-02373-1

Historien des techniques (CNAM), ancien chargé d’études au Comité d’histoire du ministère de l’Ecologie, l’auteur nous propose une lecture de l’histoire des cantonniers. 
Les cantonniers des routes sont apparus au milieu du XVIIIe siècle et remplacèrent les serfs et paysans auparavant contraints d’assurer cette corvée. Leur rôle est de maintenir en bon état les routes en cassant notamment des cailloux à mettre sous le passage des roues. Souvent brimés et moqués, parfois aidés, ils prennent la parole au début du XXe siècle à travers les journaux professionnels à grand tirage et s’émancipent progressivement.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien du Comité d’histoire des MELT & MEDDE

La prospective au sein des ministères de l’Equipement et de l’Environnement
depuis les années 1960

Actes de la journée d’études du 19 octobre 2012

POUR MEMOIRE - Hors-série - La prospective au sein des ministères... - hiver 2013 (PDF - 9872 Ko)

POUR MEMOIRE - Hors-série - La prospective au sein des ministères ... hiver 2013

 

Organisée sous la direction de Josée Landrieu et Jacques Theys, experts en prospective au sein des ministères de l’Equipement et de l’Environnement, cette journée d’études a abordé trois moments de cette discipline : sa genèse, son exercice dans deux ministères pendant 40 ans, son usage actuel.

SOMMAIRE
Le temps de la génèse de la prospective au cours des années 1950-1960
avec J.-P. Duport, O. Dard, H. de Jouvenel, J. Landrieu
Les services de prospective dans les ministères de l’Equipement et de l’Environnement pendant quatre décennies
avec M. Rousselot, J. Theys, J. Landrieu, F. de Lavergne, M. de Lara 
- La prospective entre politiques publiques : recherche et stratégie
avec P. Chantereau, C. Maurand, T. Chambolle, J.-P. Giblin, J.-C. Niel 
- Quelles évolutions de la prospective facee aux mutations de la société ?
avec D. Dron, T. Gaudin, L. Mermet, A. Feretti, J. Winock, S. Cordobes, C. Larrieu, J.-R. Brunetière

Robert Auzelle, précurseur d’une approche durable de l’urbanisme et de l’architecture
Séminaire Robert Auzelle - séance du 26 juin 2013
POUR MEMOIRE n° hors-série, décembre 2013 ; ISSN : 1955-9550

Ce document restitue les communications et échanges de la rencontre organisée par le Séminaire Robert Auzelle, avec le soutien du Comité d’histoire des MEDDE & METL, à l’occasion du centenaire de la naissance de Robert Auzelle (1913-1983).
Les intervenants de la première table ronde ont présenté l’homme et le professionnel, sa méthode de travail et ses créations ; ceux de la seconde table ronde ont évoqué son héritage pédagogique et la pérennité de son oeuvre, notamment à travers l’exemple du cimetière de Clamart.

POUR MEMOIRE n°12, automne 2013

SOMMAIRE
- La politique des déchets ménagers, de la fin du XIXe siècle à la réforme de 1992 : Le problème des déchets ménagers de la fin du XIXe siècle aux années 1970 (Stéphane Frioux) ; La gestion des déchets ménagers, histoire d’une politique publique (Laurence Rocher) ; La naissance et les premiers développements d’une politique nationale des déchets entre 1971 et 1984 (Michel Affholder) ; 1982, une année charnière de la gestion des déchets (Francis Chalot)
- La loi d’orientation des transports intérieurs (LOTI) a 30 ans : La remise en perspective historique des politiques de coordination des transports (Nicolas Neiertz) ; Retour sur la LOTI (entretien de Loïc Vadelorge avec Claude Martinand) ; Les temporalités de la LOTI (Loïc Vadelorge) ; La LOTI depuis 30 ans : planification et évaluation ex-ante des projets (Olivier Paul-Dubois-Taine)
- En perspective : La création des offices de l’eau dans les départements d’outre-mer par la loi sur l’eau de 1992 (Jean-Pierre Rideau) ; Le miroir de l’Outre-mer des ingénieurs des Ponts et Chaussées (Hélène Vacher) ; Services publics et services d’intérêt général en Europe (Jean-Claude Boual) 
- Regards étrangers : La politique des déchets ménagers en Allemagne au XXe siècle (Heike Weber)
- Parole de chercheur : Entretien avec Florian Charvolin par Stève Bernardin
- Lectures : Histoire des plages de Cannes et de La Napoule (Jean-Marie Martin) ; Comment Haussmann a transformé Paris ? (documentaire d’Yves Billon) ; État des lieux : Laboratoire Rives (Jean Langumier, Emmanuel Martinais, préf. Sylvain Maresca, photos David Desaieux) ; Une protection de l’environnement à la française ? XIXe-XXe siècles (dir. Charles-François Mathis, Jean-François Mouhot)
- Exposition : Royan, photographies de la Reconstruction (1950-1961), archives photographiques du MRU ( Brigitte Druenne-Prissette, Daniel Coutelier)

Les 40 ans du ministère de l’Environnement. Aux sources de la création du ministère de l’Environnement : des années 1950 à 1971 
Actes de la journée d’études du 16 novembre 2011 
POUR MEMOIRE n° hors-série, printemps 2013 ; ISSN : 1955-9550

Ce numéro hors-série restitue les communications d’une journée d’études organisée en partenariat avec l’Association pour l’histoire de la protection de la nature et de l’environnement (AHPNE) à l’occasion des 40 ans du ministère de l’Environnement. 
L’histoire de cette administration a été évoquée à travers ses promoteurs, ses initiatives et programmes, ses acteurs. 
Plusieurs témoins se sont exprimés sur l’évolution de la gouvernance de la politique de l’environnement depuis la création du ministère. 
Conscients de la méconnaissance de cette histoire, les organisateurs de cette journée ont tenté de la mettre en débat afin d’éclairer les problématiques actuelles.

Aménager la ville. Les centres urbains français entre conservation et rénovation (de 1943 à nos jours)
Isabelle BACKOUCHE 
Ed. Armand Colin, 2013.-478 p. ; ISBN 978-2-200-28552-4

Ce voyage dans la France urbaine du second XXe siècle permet de saisir les visions aménageuses de l’administration. 
L’historienne scrute les acteurs qui agissent sur des terrains emboités, à l’interface de la sphère administrative et du monde politique, depuis l’élaboration des contraintes juridiques encadrant l’aménagement urbain jusqu’aux mobilisations locales visant à défendre un cadre de vie familier. 
Elle éclaire la transformation des villes françaises à partir d’archives méconnues d’un service chargé de veiller à l’écrin des monuments historiques classés par l’Etat : la Commission des abords. 
Il en résulte une histoire des centres-villes, oscillant entre conservation et rénovation, qui appréhende l’émergence d’une conscience patrimoniale et éclaire les horizons de la politique de la ville.

Aménagement et décentralisation : 
synthèse des travaux du séminaire 2009-2012 - séance du 21 septembre 2012 
POUR MEMOIRE n° hors-série, avril 2013 ; ISSN : 1955-9550 (version électronique uniquement)

Le séminaire d’enseignement et de recherche Aménagement et décentralisation s’est inscrit dans le prolongement d’une journée d’études sur L’Équipement et la décentralisation (1981-1992) (Paris, CESE, 08/06/2009). 
Les témoignages d’une douzaine de personnalités avaient alors permis d’appréhender l’impact des lois Defferre, acte 1 de la décentralisation, dans le domaine de l’aménagement et de l’urbanisme. 
Par la suite, le séminaire a permis d’explorer différentes sources, et de croiser le point de vue des acteurs avec celui de chercheurs de différentes disciplines.

La résorption de l’habitat insalubre : retour sur une politique publique des année 1970 
Actes du colloque du 29 juin 2012
POUR MEMOIRE n° hors-série, janvier 2013 ; ISSN : 1955-9550

A partir de la rénovation de l’habitat, comment élaborer un instrument de transformation sociale de la ville qui permette aux populations mal-logées de s’intégrer. Telle est l’objet de la politique de "résorption de l’habitat insalubre" (RHI) lancée après la loi Vivien du 10 juillet 1970. 
Faisant suite à quinze ans de transformation urbaine, avec les grands ensembles et la rénovation urbaine, la politique de RHI remet en question les modalités d’urbanisation. Elle expérimente de nouvelles formes d’intervention, qui ne sont pas sans rappeler celles des requalifications récentes conduites dans le cadre de l’ANRU et du PNRQAD.
Cette séquence d’histoire a été appréhendée par une équipe d’universitaires, sous la direction scientifique de Marie-Claude Blanc-Chaléard, qui a tenté d’en analyser les enjeux, d’en réaliser la genèse en s’appuyant sur des témoignages d’acteurs et de décideurs, et d’en mesurer les effets à travers quatre opérations (Alma-Gare à Roubaix, Martigues et Très-Cloîtres à Grenoble, Quartier Basilique à Saint-Denis). 
Le programme de la journée a été coordonné par le Comité d’histoire du ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (MEDDTL), l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) et la Délégation à l’hébergement et à l’accès au logement (DIHAL).

Les établissements publics régionaux
séminaire Aménagement et décentralisation - séance du 18 juin 2010
POUR MEMOIRE n° hors-série, décembre 2012 ; ISSN : 1955-9550

Depuis 1982, les lois de décentralisation ont entraîné la réorganisation des services de l’Etat et un profond changement dans les modalités d’intervention de l’Etat et des collectivités territoriales.
Pour appréhender l’impact de ces lois sur l’activité du ministère, le Comité d’histoire a organisé une journée d’études sur « L’Equipement et la décentralisation, 1981-1992 » (08/06/2009), portée par deux historiens - Loïc Vadelorge et Thibault Tellier -, membres de son conseil scientifique.
Cette journée, restituée dans la revue POUR MEMOIRE n° hors-série, nov. 2009, a été prolongée par le séminaire de recherche "Aménagement et décentralisation" (IRHIS / Lille III, CRESC /Paris XIII, Centre d’histoire sociale du XXe siècle) qui a duré trois ans. 
La journée sur "Les établissements publics régionaux (EPR) et la question régionale" (18/06/2010) entre dans le cadre de ce séminaire.La création des EPR en 1972 a notamment confirmé la pertinence de la région comme niveau adapté d’administration publique et de définition des politiques territoriales. 
Ce POUR MEMOIRE n° hors-série restitue les exposés d’universitaires et les témoignages d’acteurs qui ont permis de resituer le contexte de cette réforme.

POUR MEMOIRE n° 11, été 2012

SOMMAIRE
- En première ligne : La loi sur l’eau du 3 janvier 1992 a vingt ans (Claude Truchot) ; Le vote de la loi sur l’eau de 1992 (Jean-Luc Laurent) ; 20 ans déjà depuis la création de l’OIEau ! (Jean-François Donzier) ; Rio 1992, message à l’humanité du XXIe siècle (Bettina Laville)
- En perspective : La longue marche des politiques du logement en France 1850-1995 (Jean-Claude Driant) ; Histoire d’une réforme : le logement en 1977 (Catherine Grémion) ; Un moine ingénieur avant l’école des Ponts et Chaussées : frère François Romain, 1647-1735 (Claude Vacant) ; L’oeuvre des ingénieurs des Ponts et Chaussées en Guadeloupe, 1816-1846 (Bruno Kissoun)
- Regards étrangers : La politique du logement et de l’État en Grande-Bretagne de 1890 à 1990 (Nick Bullock)
- Parole de chercheur : Entretien avec Bernard Barraqué (Stève Bernardin)
- Lectures : Agrandir Paris, 1860-1970 (Florence Bourillon et Annie Fourcaut, dir.) ; Trois ans à la Guadeloupe : lettres d’Eugène Berthot à son épouse demeurée en France, 1843-1846 (Jacques Résal, Claude Thiébaut) ; Hygiène et morale : la naissance des habitations à bon marché (Patrick Kamoun) ; Dossier spécial : L’invention politique de l’environnement (Stéphane Frioux, Vincent Lemire)
- Mes dates (Françoise Porchet)

Cent ans d’administration du Tourisme
Actes de la journée d’études du 12 mai 2011 (2)
POUR MEMOIRE n° hors-série, juillet 2012 ; ISSN : 1955-9550

La première administration du tourisme, qui a vu le jour en 1910 avec l’Office national du tourisme, a été créée à l’initiative d’Alexandre Millerand alors ministre des Travaux Publics. 
Cette journée d’études a été organisée sous la direction d’Alain Monferrand, ancien délégué du comité d’histoire, qui a occupé plusieurs postes dans l’administration du tourisme entre 1985 et 2004. 
Elle a permis de réunir des intervenants de différents horizons - des universitaires, des fonctionnaires, mais aussi des responsables publics et privés du secteur - qui ont évoqué quelques facettes emblématiques de la politique touristique française depuis "l’invention du tourisme" : organisation d’une administration, adaptation des transports, mouvement associatif, édition de guides, congés payés, aménagement de zones touristiques... 
Ces éclairages et témoignages ont tenté d’appréhender les moments-clés du développement d’un secteur économique majeur. Le rôle et le poids du tourisme, tant dans la vie des français que dans l’économie nationale, a été souligné : grâce à d’heureuses initiatives, depuis les années 1970, la France est devenue une destination attractive aussi pour les touristes étrangers.

Antoine-Rémy Polonceau (1778-1847) : 
un homme libre, un ingénieur au parcours éclectique

par Denis HANNOTIN et Christine MOISSINAC 
Presses des Ponts, 2011.- 246 p. ; ISBN 978-2-85978-459-1

Né en 1778, A.-R. Polonceau a appartenu aux générations pour lesquelles l’accession de Bonaparte au pouvoir et la première révolution industrielle ont ouvert de multiples voies d’action. Formé dans les meilleurs lieux d’enseignement, la toute nouvelle École polytechnique, puis celle de Ponts et chaussées, haut fonctionnaire aux larges responsabilités, il a multiplié, hors de sa compétence initiale et de son propre chef, expériences et initiatives les plus innovantes, dont la création en 1826 de l’Institution royale agronomique de Grignon, l’érection en 1834 d’un remarquable pont fixe en fonte, le premier véritablement en France, celui du Carrousel, et, un peu plus tard, le tracé de certaines des premières voies de chemins de fer, de Paris vers Versailles par la rive gauche, puis vers Rouen et, enfin, vers Dijon. 
Cet esprit animé par une confiance sans faille en un progrès toujours possible s’est aussi intéressé à l’irrigation, à l’élevage, à la gestion des voies d’eau, canaux ou rivières, au tracé et à l’entretien des routes et à la formation des maîtres. Dans cette période de foisonnement scientifique et de fortes mutations économiques et sociales, cet homme rigoureux et méthodique, éclectique et perpétuellement inventif a manifesté sa grande liberté d’esprit, en n’hésitant jamais à prendre les risques qu’il jugeait nécessaires, même s’il en payait le prix par un relatif isolement jusqu’à la fin de sa vie, en 1847. Membre actif de diverses sociétés savantes, il a toujours voulu par l’écriture, la parole, le dépôt de brevets, partager ses idées et les rendre accessibles à ses contemporains. 
Retracer son parcours devrait contribuer à rendre justice à sa créativité en évoquant certaines de ses réalisations qui ont perduré, sous d’autres formes bien évidemment, jusqu’à nos jours. 

Jean-Eudes Roullier
Un pionnier des politiques de l’espace urbain

textes réunis par Loïc VADELORGE, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Paris XIII Villetaneuse, membre du Centre de recherches "Espaces, sociétés, cultures"
La Documentation française, 2011 ; ISBN : 978-2-11-008578-8 ; levient de paraître (PDF - 721 Ko)

La personne et la personnalité de Jean-Eudes Roullier (1931-2010) sont indissociables de l’histoire de l’aménagement urbain du dernier tiers du XXe siècle. Ce proche collaborateur de Paul Delouvrier est aussi l’un des pères fondateurs des villes nouvelles. 
Issus pour partie d’une journée tenue à Paris en octobre 2010, les textes réunis aident à comprendre sa place aussi singulière qu’essentielle dans l’histoire urbaine récente. Amis, témoins et chercheurs invitent à s’interroger sur l’articulation de l’histoire individuelle et de l’histoire collective. 
L’ouvrage est jalonné d’interviews inédites ou d’écrits rares de Jean-Eudes Roullier qui permettent de saisir la finesse de son raisonnement et sa capacité à transformer le doute en levier des politiques de l’espace urbain.

      
Imprimer