Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Des mesures ambitieuses pour la filière ferroviaire française

11 janvier 2013 (mis à jour le 14 janvier 2013) - Transports
Imprimer

A l’occasion de la première réunion du comité stratégique de la filière ferroviaire, qui s’est déroulée vendredi 13 janvier à Valenciennes, plusieurs mesures destinées à aider la filière industrielle ferroviaire ont été annoncées.


Crédits photo : Arnaud Bouissou/METL-MEDDE

Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, et Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux Transports, à la Mer et à la Pêche étaient également présents à cette réunion.

Des mesures pour faire face à un marché mondial en pleine mutation

La filière ferroviaire française est forte d’un savoir-faire porté par plusieurs grands groupes et par un tissu d’un millier de PME, représentant 21.000 emplois en France. Il faut donner à ces entreprises davantage de visibilité, soutenir l’innovation et renforcer la structuration de la filière pour conquérir des marchés à l’export, notamment dans le secteur de la ville durable.

Plusieurs mesures financières vont aider à la structuration de cette filière :

  • du côté du ministère des transports, l’engagement dès cette année 400 millions d’euros pour le renouvellement des trains d’équilibre du territoire (TET). Les modalités de ce renouvellement seront arrêtées dans les prochains mois.
  • du côté du ministère de l’économie, le financement facilité pour l’acquisition et le renouvellement du matériel roulant des TER, en étudiant des solutions de portage adaptées, via par exemple la mobilisation des fonds d’épargne de la CDC.
  • le ministère en charge des transports lance un appel à projets en direction des collectivités locales pour les aider à réaliser leurs projets de transports en commun en site propre, avec une enveloppe de 450 millions d’euros.

Au total, cela représente 5 à 6 milliards d’euros de commandes potentielles pour les prochaines années, à l’horizon de 10 ans

Afin de renforcer l’innovation :

  • un appel à manifestation d’intérêt est lancé, avec une enveloppe de 40 millions d’euros, en direction des entreprises de l’industrie ferroviaire, pour soutenir la recherche et développement et la production des projets les plus innovants.
  • la performance des sillons de fret ferroviaire sera améliorée grâce à la modernisation prévue dans le plan rail lancé le 15 octobre dernier.
     

Le gouvernement soutient également toutes les initiatives destinées à la structuration de la filière telle que le fonds ferroviaire géré par le Fonds stratégique d’investissement, l’initiative « Fer de France » qui les réunit déjà depuis l’automne 2012, et la mise en réseau des clusters ferroviaires.

 

Imprimer