Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Environnement Electronique ERATO (EEE)

8 novembre 2016 - Transports
Imprimer

Sommaire :


      

Capacité et délais

19 juin 2015 (mis à jour le 7 novembre 2016)

Ce qui vous attend pendant les premiers semaines de la mise en service opérationnelle de ce nouveau système informatique au CRNA de Bordeaux ?



Plusieurs phases :
Toute mise en œuvre d’un nouveau système de contrôle aérien impose des réductions de capacité pour permettre à chacun des agents de prendre en main les nouveaux outils dans un contexte opérationnel réel en toute sécurité. Pour cela, la DSNA définit en coordination avec tous les acteurs opérationnels des abattements de capacité équilibrés et cohérents visant à réduire les contraintes sur le trafic.

LA PHASE DE FORMATION
280 contrôleurs du CRNA de Bordeaux ont été formés tout en maintenant la salle de contrôle en fonctionnement optimal. Les congés des agents ont été répartis au mieux pour ouvrir un nombre maximum de secteur de contrôle en fonction des contraintes du plan de formation EEE. Pour minimiser les impacts sur les opérateurs aériens, l’entraînement des contrôleurs aérien est suspendu l’été et pendant les week-ends afin de retrouver la meilleure offre de capacité au moment où la demande est la plus forte.

LA PHASE D’ADAPTATION : Gagner la confiance des agents dans le nouveau système tout en minimisant les effets sur le trafic.
Cette phase constitue néanmoins la base essentielle d’une mise en service opérationnelle réussie et les capacités doivent être réduites afin de gagner la confiance des agents dans ce nouveau système, affiner les méthodes de travail en situation réelle. Pour minimiser les impacts sur le trafic et ne pas négliger l’importance de la demande des flux de trafic entre l’Europe du nord et l’Espagne, le Portugal, les îles Canaries, il est essentiel de pouvoir proposer aux usagers la meilleure offre de capacité possible. Les réductions prévues prendront donc en compte les spécificités de chacun des secteurs et le type de trafic pour lequel ils ont été conçus.

Comment minimiser les impacts des réductions de capacité à venir ?

  • La période de mise en service choisie. En hiver, la demande rejoint rarement l’offre de capacité. En dehors de toute mise en service, cela permet habituellement de pouvoir mettre en œuvre le programme de formation continue des contrôleurs aériens, le nombre de secteurs de contrôle proposé pouvant être plus facilement ajusté. Pour la mise en œuvre de EEE, tous les agents seront mobilisés pour s’assurer que la réduction de capacité initiale affecte le moins possible les opérateurs aériens.
  • Le nombre maximum de secteurs de contrôle sera ouvert pour offrir la capacité optimale et pouvoir l’adapter à la demande temps réel.

LES PHASES DE RETOUR A LA NORMALE ET DE CONSOLIDATION : construire une offre de capacité durable.
Dès la confiance retrouvée par les contrôleurs aériens dans les nouvelles méthodes de travail avec le nouveau système EEE, une augmentation de l’offre de capacité est étudiée, rejoignant ainsi les attentes de nos clients.

      
Imprimer