Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Mini-Tab Preview

Salle de lecture

eau, milieux aquatiques et territoires durables 2030 -

Eau, milieux aquatiques et territoires durables 2030

6 août 2013 (mis à jour le 6 septembre 2013) - Eau et biodiversité
Imprimer

Commissariat général au développement durable
Études et documents - Numéro 91 - Août 2013

Ces dernières décennies ont été marquées par une prise de conscience de plus en plus forte des pressions que l’être humain exerce sur l’eau et les milieux aquatiques et du nécessaire équilibre à maintenir entre ses besoins et la capacité de ces systèmes à y répondre. Si la préservation des milieux aquatiques et de l’eau ainsi que les risques qui lui sont liés, font l’objet de politiques publiques, leurs articulations avec les dynamiques et enjeux socio-économiques des territoires peuvent se révéler complexes et donc difficiles à appréhender.

C’est pour apporter un éclairage sur les champs des futurs possibles de l’évolution de l’eau et des milieux aquatiques dans différents contextes territoriaux que la Mission Prospective, avec un groupe d’une trentaine d’experts, a réalisé la démarche prospective "Eau, milieux aquatiques et territoires durables 2030". Lancée en juin 2010, cette démarche s’est centrée sur l’élaboration de cinq scénarios exploratoires d’évolution des relations entre eau, milieux aquatiques et territoires au niveau national, à l’horizon 2030.

Ces scénarios ont par la suite fait l’objet d’une déclinaison à un niveau régional, sur le Languedoc-Roussillon, et d’une analyse de leurs impacts sur sept systèmes-types à enjeux relatifs à l’eau et aux milieux aquatiques.

En favorisant la prise de conscience des défis futurs et des opportunités à saisir, ces réflexions ont permis de proposer des objectifs généraux et des pistes d’action pour l’État et les collectivités, à privilégier dès à présent, pour assurer un bon état de l’eau et des milieux aquatiques dans des territoires durables.

L’apport de cette prospective est moins de fournir des éléments quantitatifs sur les ressources et les demandes futures que de clarifier les différents enjeux, d’analyser les impacts territoriaux et de suggérer quelques marges de manoeuvre pour nos politiques publiques de l’eau et des milieux aquatiques dès à présent.