Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Energies renouvelables : 3 nouveaux appels à projets sur les énergies marines et fluviales et le stockage d’énergie

10 août 2015 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, et Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement (CGI) lancent 3 nouveaux appels à projets opérés par l’ADEME dans le cadre du programme d’Investissements d’Avenir (PIA). Ces 3 appels à projets soutiendront la réalisation de fermes pilotes éoliennes flottantes en mer, les innovations dans les différentes filières d’énergies marines et fluviales et les projets concernant le stockage et la conversion de l’énergie.


La France dispose d’un important potentiel et d’un savoir-faire reconnu dans le domaine des énergies marines et fluviales. La loi de transition énergétique pour la croissance verte fixe l’objectif de 40% d’électricité d’origine renouvelable à l’horizon 2030. La production d’énergie renouvelable et décarbonnée est le premier outil de la lutte contre le dérèglement climatique. Ces appels à projets confortent le développement de filières industrielles d’avenir en France, porteuses d’innovation et créatrices d’emplois. 

Appel à projets  « Fermes pilotes éoliennes flottantes »


Cet appel à projets a pour objectif d’accompagner la réalisation en mer de fermes pilotes d’éoliennes flottantes.

Les projets attendus devront présenter les caractéristiques suivantes :

  • être localisés sur l’une des quatre zones désignées par la ministre de l’Ecologie après consultation par les préfets des parties prenantes, comme étant les plus favorables au développement de l’éolien flottant : elles se situent en Bretagne, et sur la Méditerranée ;
  • être connectés au réseau public d’électricité ;
  • comprendre entre 3 et 6 éoliennes, de puissance unitaire de 5 MW minimum, sauf à démontrer qu’une puissance unitaire moindre mais du même ordre de grandeur reste pertinente pour de futurs projets commerciaux ; avoir une longévité d’au moins 2 ans, l’objectif de la démonstration étant d’obtenir un modèle technico-économique avec une durée d’exploitation de l’ordre de 15 à 20 ans.

L’appel à projets Fermes pilotes éoliennes flottantes se clôture le 4 avril 2016.


Appel à projets « Energies renouvelables en mer et fermes pilotes hydroliennes fluviales »

Cet appel à projets comporte 3 volets :

  • Volet 1 : la réalisation de démonstrateurs pour les technologies de l’hydrolien marin et de l’énergie houlomotrice.
  • Volet 2 : la réalisation de briques technologiques critiques pour le développement de l’hydrolien marin, du houlomoteur et de l’éolien flottant.
  • Volet 3 : la réalisation de fermes pilotes d’hydroliennes avec des technologies fluviales ou estuariennes, sur le territoire national.

L’appel à projets Energies renouvelables en mer et fermes pilotes hydroliennes fluviales se clôture le 20 mars 2017 avec 2 clôtures intermédiaires fixées au 25 janvier 2016 et 19 septembre 2016.

En parallèle, un appel à projets Energies Renouvelables, qui inclut un volet « éolien offshore» est toujours ouvert jusqu’au 2 octobre 2015 et est consultable sur le site de l’ADEME : https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/AMIENR2014-21


Les énergies marines soutenues par le Programme des Investissements d’avenir


Depuis 2009, l’Etat a soutenu, dans le cadre du PIA, 18 projets d’énergies marines :

  • 13 projets impliquant plus de 45 partenaires et entreprises sur les filières de l’éolien flottant, de l’hydrolien et de l’énergie thermique des mers, pour un montant d’aide de 170 M€ représentant un montant total d’investissement de plus de 360 M€
  • 5 projets financés impliquant plus de 30 partenaires et entreprises sur la filière éolien offshore posé


Plus d’informations sur ces projets ici
 


Appel à projets « Stockage et conversion de l’énergie »

Le stockage de l’énergie et la conversion de vecteurs énergétiques sont l’un des leviers essentiels pour le développement des énergies renouvelables puisqu’ils permettent de gérer la fluctuation de la production et la stabilité du réseau.

Dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir, 8 projets, couvrant la plupart des technologies de stockage  ainsi que le Power-to-Gas, ont été financés depuis 2010.


Cet appel à projets comporte 2 volets :
Volet 1 : le stockage d’énergie, qu’il concerne le stockage de chaleur  (pour des usages industriels, commerciaux ou urbains) ou le stockage réversible de l’électricité (dans des cycles charge-décharge électriques). Les projets devront permettre d’améliorer les rendements, de minimiser les impacts environnementaux et surtout de réduire les délais et coûts de réalisation. L’appel  à projets cible en particulier des projets dont le consortium intègre un acteur en capacité de valoriser pour son propre compte le système de stockage faisant l’objet de la démonstration.

Volet 2, la conversion de l’électricité renouvelable en d’autres vecteurs :

  • Soit par la production d’hydrogène et sa conversion en électricité pour des usages non-connectés (applications d’électro-mobilité, embarquées ou de secours - la brique technologie « système pile à combustible type PEM » est particulièrement visée).
  • Soit par des procédés de valorisation du CO2 : production d’hydrogène et réaction avec du CO2 pour la synthèse de produits chimiques, matériaux inertes, produits à forte valeur ajoutée ou à valeur énergétique (comme la méthanation)

L’appel à projets Stockage et conversion de l’énergie se clôture le 18 avril 2017 avec 4 clôtures intermédiaires fixées au 1er décembre 2015, 19 avril 2016, 18 octobre 2016 et 18 avril 2017.


__________________________________________________________________________
LE PROGRAMME D’INVESTISSEMENTS D’AVENIR (PIA) EN BREF
Le Programme Investissements d'Avenir, c'est 47 milliards d’euros pour financer l'innovation en France, renforcer la productivité, la capacité d’innover et accroître la compétitivité des entreprises. Identifiés comme "prioritaires" par le Gouvernement, cinq axes stratégiques permettront à la France d’augmenter son potentiel de croissance : l'enseignement supérieur et la formation, le développement durable, la recherche, l'industrie et les PME et l'économie numérique. A travers ce programme, l’Etat s’adresse aux générations futures afin de leur permettre de défendre leurs chances et celles de la France dans le monde de demain. www.ademe.fr - www.investissement-avenir.gouvernement.fr
__________________________________________________________________________
L’ADEME EN BREF
L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l'environnement, de l'énergie et du développement durable. Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l'agence met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, ses capacités d'expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l'air et la lutte contre le bruit. L’ADEME est un établissement public sous la tutelle du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. www.ademe.fr

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 119 Ko)

Contacts presse :

- Secrétariat presse : 01 40 81 78 31
- Commissariat général à l’investissement : 01 42 75 64 43
- ADEME : 01 58 47 81 28 ou ademepresse@havasww.com

Imprimer