Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Environnement & Santé : Quelle expertise pour quelle décision ?
28 janvier 2016, Paris (75), France

25 septembre 2015 - Prévention des risques
Imprimer

www.webs-event.com/DOCUMENTS/cneje_16.pdf
Compagnie Nationale des Experts de Justice en Environnement

Couverture de l'annonce du CNEJELes problématiques reliant la santé et l’environnement sont de plus en plus prégnantes ces dernières années. Il est clairement établi désormais qu’un certain nombre de questions de santé relèvent des conditions dégradées de notre environnement. Face à cette situation, les acteurs de la santé comme les acteurs de l’environnement s’interrogent sur les leviers d’actions possibles. Parmi ces professionnels, les experts de justice posent la question de quelle expertise pour quelle décision, puisque les notions de santé et d’environnement constituent toutes deux des ressources qui ne cessent d’interagir l’une sur l’autre, et quelle place les experts peuvent occuper aux côtés des acteurs de l’environnement et de la santé ? L’expert, interrogé sur une possible corrélation entre l’exposition à un environnement dégradé et un état de santé détérioré, est confronté à une situation avec de nombreux paramètres à prendre en compte. Parmi tous ces paramètres, trois apparaissent comme majeurs :

  1. Une cible est exposée à des « cocktails de polluants » et non à un unique polluant. Les effets combinés des différentes substances sont très mal connus et très mal appréhendés ;
  2. Les effets sur la santé apparaissent souvent à long terme : il y a un décalage entre l’exposition au polluant et sa traduction sanitaire, traduction qui peut survenir à la génération suivante ;
  3. Le modèle dose-effet n’est pas unique. Il existe de nombreuses situations qui ne sont pas suffisamment prises en compte. Outre la question de la co-exposition, ce n’est pas seulement la dose qui fait le poison mais aussi la durée d’exposition et le moment de l’exposition (grossesse, enfance...). De plus, il existe de réelles différences de sensibilité : un individu peut réagir plus fortement qu’un autre
    face à un même polluant.
Imprimer