Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Les applications satellitaires au service du développement durable

 

Comment les technologies spatiales peuvent-elles faciliter la mise en oeuvre des politiques du ministère ?

 

Le plan 2011 sur les applications satellitaires apporte une réponse à cette question.

 

Il se positionne comme l’outil stratégique et opérationnel du ministère. L’objectif est d’améliorer la réalisation de ses missions par le recours à des méthodologies utilisant des données issues de l’espace.

 

Il identifie les contributions que les applications satellitaires peuvent apporter à l’horizon 2015 sur les champs d’intervention du ministère. Depuis le 24 février 2015 date du dernier comité de suivi du plan d’actions, le processus d’actualisation est engagé avec les parties prenantes ; l’objectif est d’actualiser à l’aune des pratiques et des enjeux le contenu du plan pour les cinq prochaines années (2016-2020).
 


21 mars 2016
Imprimer

Sommaire :


      

Etat des lieux, les potentiels d’usages et d’innovations des applications satellitaires pour le domaine maritime

7 septembre 2015 (mis à jour le 7 avril 2016)


Atelier le mercredi 28 octobre 2015, à Brest (Bretagne)

Contexte

Du mardi 27 octobre au mercredi 28 octobre à Brest la 4ème édition SaferSeas sera l’un des grands rendez-vous international de la communauté maritime pour aborder les questions qui animent aujourd’hui son quotidien en matière de sécurité et sûreté maritime. Les participants engageront leurs travaux sous le signe de la croissance bleue avec les questions de sécurité et de sûreté maritimes. Il sera bien sûr question de sauvetage, de pollutions, de porte-containers, de règlements ou de technologies, mais aussi de marchés, de filières, de climat et de changements anthropiques.

Les enjeux de la sécurité maritime, les obstacles et/ou opportunités économiques qui en découlent, les préoccupations environnementales et les réponses aux grands défis énergétiques et climatiques, alimentent aujourd’hui les nouveaux contours des politiques de sécurité et sûreté maritimes. La question des routes maritimes liées à la fonte des glaces, les réglementations et innovations technologiques pour des navires « verts » participant à la lutte contre l’effet de serre ; le développement des activités off-shore, l’exploitation des ressources fossiles ou bio-marines, le développement des énergies marines…renouvellent les problématiques de sécurité et de sûreté maritimes au côté du transport maritime et de sa régulation.

SaferSeas prend tout son sens ainsi comme point d’étape vers la 21ème Conférence mondiale des Parties sur le Climat à Paris en décembre 2015 : océans, climat, sécurité maritime… les interactions sont multiples avec notamment la tenue du Symposium de l’Académie Européenne de Sciences (EURASC).

Les applications satellitaires : potentiels d’usages et d’innovation pour le domaine maritime

Dans le cadre de la croissance bleue "Les Océans, le climat, la sécurité maritime" représentent des enjeux importants pour la France en tant que 2ème puissance maritime mondiale en terme de zone économique exclusive (ZEE) inscrits au sein de deux stratégies : la stratégie nationale de sûreté des espaces maritimes (SNSEM) et la stratégie nationale pour la mer et le littoral (SNML), en cours d’adoption.

En terme de connaissance, de surveillance et de protection des milieux, des personnes et des biens, les applications satellitaires, quant à elles, présentent ainsi pour les acteurs un potentiel d’innovation et de création d’activités relevant de la filière dite des "clean-tech".

Le ministère (sous-direction de l’innovation du CGDD) et le CEREMA (direction technique eau, mer et fleuve) se joignent à la session 3 « Connaître, Surveiller, Protéger » de SaferSeas afin de présenter un état des lieux, des potentiels d’usages et d’innovation des applications satellitaires dans le domaine maritime. Plusieurs projets y seront présentés.

Public attendu

Cette session s’adresse à la R&I navales, aux porteurs de projets chargés de R&I tant dans les grands groupes que dans les PME et ETI.

Programme détaillé

  • 11h00 - Accueil "Thé ou Café"
  • 11h30 - Mot d’introduction par le ministère en charge du Développement durable et le Cerema
  • 11h35 - Potentiels d’usages et d’innovations des applications satellitaires : présentation de deux projets de recherche et d’innovation collaboratives
    Le projet Surmarsat-Trimaran, par Sébastien BADEL, État Major de la Marine
    Le projet AtlantOS (financement européen H2020) et le groupement d’intérêt scientifique de Bretagne télé-détection GIS Bretel, par René GARELLO, Institut Mines-Telecom Bretagne, président de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers - Oceanic Engineering Society (IEEE-OES)
    5 minutes de questions-réponses
  • 12h10 - Le programme Copernicus : les services en lien avec le maritime
    L’accès à la donnée, spécificités et développement de la Plateforme d’Exploitation des Produits Sentinelles (PEPS), par Hervé JEANJEAN, CNES
    Le projet Doris_Net Regional Contact Office (RCO), par Philippe MONBET, pôle de compétitivité mer Bretagne-Atlantique
    5 minutes de questions-réponses 
  • 12h45 - Pause déjeuner
  • 14h00 - La surveillance maritime
    Surveillance de la pêche (les îles Kerguelen, …), par Vincent KERBAOL, société CLS
    Les futurs développements prospectifs en matière de surveillance, par Olivier AUTRAN, Observation et surveillance maritime, THALES ALENIASPACE
    François MARQUES, Téléspazio France
    10 minutes de questions-réponses 
  • 14h55- Les enjeux des télécommunications et les systèmes Automatic Idenfication system (AIS) et VHF Data Exchange System (VDES)
    État des lieux des dispositifs existants AIS, Sat-AIS par Nader ALAGHA, chef de projet VDES, European Space Agency (ESA)
    5 minutes de questions-réponses
  • 15h20 - Les enjeux maritimes au sein du programme Galiléo et EGNOS
    Keynote par David COMBY, délégué interministériel Galiléo, MEDDE/CNES
    5 minutes de questions-réponses
  • 15h40 - Le Maritime et la frange littorale, stratégie nationale pour la mer et le littoral, SNML
    Cartographie du Trait de Côte, par Amélie ROCHE, CEREMA, direction technique Eau, mer et fleuves et Christelle BOSC, CEREMA, direction territoriale Sud-ouest
    5 minutes de questions-réponses
  • 16h10 - Conclusions

 

Modalités de participation

Plus d’informations :

  • Programme : et
  • Valorisation, modalités de participation :
  • Co-organisateurs : MEDDE – CEREMA
  • Participants : CNES, Etat-major de la Marine, ESA, CLS, Pôle mer Bretagne-Atlantique...

 

      
Imprimer