Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Évaluation et réduction des risques liés à l’utilisation des pesticides

14 mars 2014 (mis à jour le 28 mai 2014) - Développement durable
Imprimer

Programme Pesticides - Appel à propositions de recherche 2014 - Résistance et pesticides : résister aux bioagresseurs, vaincre les résistances au changement pour réduire les risques.


Le service de la recherche du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie lance un nouvel appel à propositions de recherche dans le cadre du programme Pesticides sur l’évaluation et la réduction des risques liés à l’utilisation des pesticides.

Il s’agit du sixième appel sur le sujet depuis 1999 qui porte sur la résistance en lien avec les pesticides :

  • La résistance aux bioagresseurs par des variétés et des pratiques intégrées,
  • La résistance des bioagresseurs aux pesticides,
  • La résistance aux effets des pesticides et des bioagresseurs à l’échelle des espaces ruraux,
  • La résistance des institutions, des organisations et des acteurs aux changements.

L’objectif de cet appel est d’étudier cette notion commune en finançant des recherches d’excellence, innovantes et interdisciplinaires, construites autour d’objectifs finalisés et opérationnels. Il s’inscrira donc à l’intersection de différentes disciplines, notamment l’agronomie, les sciences de l’environnement, la sociologie, l’économie, le droit, l’histoire...

Au-delà des connaissances développées dans chacun des sous-thèmes de cet appel à propositions de recherche, la notion de résistance favorisera des démarches transversales et des approches disciplinaires différentes qui seront partagées entre chercheurs et utilisateurs des résultats des recherches notamment à l’occasion des séminaires et colloques organisés par l’animation du programme.

Ce sixième appel est soutenu par le plan Ecophyto piloté par le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.

Date limite de réponse : 16 juin 2014 à 12H00.

Les projets ne respectant pas strictement les limites de texte imposées ne seront pas évalués (cf. ANNEXE II : 3 pages maximum pour le récapitulatif de la proposition, 15 pages maximum pour le descriptif de la proposition). En dehors des annexes financières à renseigner, aucune annexe ne sera prise en compte.

Télécharger :

Imprimer