Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Expertise scientifique collective sur les impacts environnementaux de l’exploration et de l’exploitation des ressources minérales profondes

16 mai 2014 (mis à jour le 25 février 2015) - Développement durable
Imprimer

Expertise scientifique collective sur les impacts environnementaux de l'exploration et de l’exploitation des ressources minérales profondes

L’épuisement des ressources métalliques continentales et les tensions internationales sur l’approvisionnement en certains métaux conduisent de nombreux acteurs à s’intéresser à l’exploitation de ressources minérales dans les grands fonds océaniques. La France dispose d’une capacité importante d’exploration et d’accès à de nouvelles ressources minérales à grande profondeur en mer. Or, celles-ci sont associées à des environnements et des écosystèmes dont certains sont identifiés comme des milieux exceptionnels de biodiversité au plan mondial.

Compte tenu de ces enjeux croissants, le ministère chargé de l’Écologie (CGDD/DRI) et le ministère chargé de la Recherche ont confié au CNRS et à l’Ifremer la conduite d’une expertise scientifique collective (Esco) sur les impacts environnementaux de l’exploration et de l’exploitation des ressources minérales profondes.

Cette expertise scientifique collective établit une synthèse des connaissances scientifiques disponibles sur le sujet au plan international, et identifie les verrous scientifiques et les activités de recherche et de développement à engager pour les lever. Elle consiste en une analyse rigoureuse de la littérature scientifique et technologique disponible au plan international jusqu’en 2013. Ces connaissances scientifiques ont été analysées de manière critique et organisées afin d’en construire une synthèse objective. L’expertise ne formule ni avis, ni recommandation. À la demande du ministère chargé de l’Écologie, le Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité (CSPNB) a été saisi d’une version préliminaire du rapport d’expertise, et ses recommandations ont été mises à profit pour la rédaction de la synthèse et de ce résumé.

Dans le cadre du programme national de recherche et d’accès aux ressources minérales des grands fonds marins décidé par le Premier ministre lors du comité interministériel de la mer du 2 décembre 2013, les résultats de l’expertise ont été présentés aux parties prenantes au cours d’un colloque le 19 juin 2014 au CNRS, à Paris.

Les résultats de l’Esco sont présentés sous quatre formats : le rapport complet, la synthèse scientifique, le résumé exécutif et sa version anglaise.

 

Imprimer