Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

La France confirme l’ambition d’émettre la première obligation « verte » souveraine

2 septembre 2016 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Conformément aux orientations fixées par le Président de la République lors de son allocution du 25 avril 2016, à l’occasion de la 4ème Conférence environnementale, Ségolène Royal et Michel Sapin, Ministre de l’Économie et des Finances, annoncent conjointement que la France lancera la première obligation souveraine « verte » (« green bond ») dès l’année prochaine, sous réserve des conditions de marché.

 -


"La France joue un rôle moteur dans la continuité des ambitions de l'Accord de Paris"

Cette opération de plusieurs milliards d’euros a vocation à financer notamment les investissements verts du 3ème programme d’investissements d’avenir (PIA 3), programme qui sera inscrit dans le projet de loi de finances pour 2017 présenté cet automne.

Pour Ségolène Royal, « La France confirme son rôle moteur dans la continuité des ambitions de l’Accord de Paris sur le Climat de décembre dernier, en devenant le premier État au monde à émettre un emprunt d’État vert ».

Pour Michel Sapin, « L’arrivée de l’État français sur le marché des obligations vertes permettra d’en accélérer le développement pour faire de Paris l’une des places financières de référence dans le soutien à la transition énergétique ».

Un groupe de travail interministériel sera créé pour définir les modalités d’émission de ces obligations qui s’inscriront dans le programme de financement de l’État mis en œuvre par l’Agence France Trésor pour 2017.

>> Télécharger Les obligations vertes au service des la transition énergétique et écologique (PDF - 135 Ko)

>> Télécharger le communiqué (PDF - 42 Ko)

 

Crédits photo : Rangizzz/Fotolia.

Imprimer