Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Le service de santé des gens de mer

27 juin 2016 - Mer et littoral
Imprimer

Sommaire :


      

Formations médicales maritimes

22 avril 2016


Les personnels titulaires d’un brevet de la Marine Marchande ou en formation professionnelle pour obtenir l’un de ces brevets, doivent suivre et valider un enseignement médical. En effet, ces personnes peuvent être amenées à prendre en charge des malades ou des blessés en situation isolée en mer alors que la plupart des navires n’embarquent pas de personnel médical.

Tout marin embarqué sur un navire armé avec un rôle d’équipage doit être titulaire de l’unité d’enseignement « prévention et secours civiques de niveau 1 » de la sécurité civile.
A bord des navires armés avec un rôle d’équipage et ne disposant pas d’un médecin embarqué, l’assistance médicale en mer est assurée par :

  • des personnels désignés pour dispenser les soins médicaux d’urgence ;
  • des personnels désignés pour assurer la responsabilité des soins médicaux.

Pour être désignés dans l’une ou l’autre de ces fonctions, les personnels doivent avoir acquis un niveau de compétences leur permettant, sous le contrôle du médecin du centre de consultations médicales maritimes (CCMM, Toulouse), de prendre immédiatement les mesures efficaces en cas d’accident ou de maladie à bord des navires, et ce pendant le temps nécessaire pour que le blessé ou le malade soit, en cas de besoin, pris en charge par une structure de soins médicalisée.

Le programme de cet enseignement est défini par l’arrêté du 29 juin 2011 modifié relatif à la formation médicale des personnels embarqués à bord des navires armés avec un rôle d’équipage.

Cet enseignement comprend trois niveaux :

  • L’enseignement médical de niveau I (EM I) pour tout navire de jauge brute inférieure à 200 et ne s’éloignant pas à une distance supérieure à 20 milles des côtes.
  • L’enseignement médical de niveau II (EM II) pour tout navire de jauge brute inférieure à 500 et ne s’éloignant pas à une distance supérieure à 200 milles des côtes.
  • L’enseignement médical de niveau III (EM III) pour tout navire de jauge brute de plus de 500 ou s’éloignant à une distance supérieure à 200 milles des côtes.
  • Une remise à niveau est obligatoire tous les 5 ans.

 

Tableau 1 : Niveau d’enseignement médical en cours de validité requis pour les personnels désignés pour dispenser les soins médicaux d’urgence à bord d’un navire.

  Navire de jauge brute inférieure à 200 ne s’éloignant pas à une distance supérieure à 20 milles des côtes Navire de jauge brute égale supérieure à 200 ou s’éloignant à une distance supérieure à 20 milles des côtes
Enseignement médical de niveau I (EM I) x  
Enseignement médical de niveau II (EM II) x x
Enseignement médical de niveau III (EM III) x x

 

Tableau 2 : Niveau d’enseignement médical en cours de validité requis pour les personnels désignés pour assurer la responsabilité des soins médicaux à bord d’un navire.

  Navire de jauge brute inférieure à 200 ne s’éloignant pas à une distance supérieure à 20 milles des côtes Navire de jauge brute égale ou supérieure à 200 et inférieure à 500 ne s’éloignant pas à une distance supérieure à 200 milles des côtes ou tout navire de jauge brute inférieure à 200 s’éloignant à une distance supérieure ou égale à 20 milles des côtes mais inférieure ou égale à 200 milles des côtes Navire de jauge brute égale ou supérieure à 500 ou s’éloignant à plus de 200 milles des côtes
Enseignement médical de niveau I (EM I) x    
Enseignement médical de niveau II (EM II) x x  
Enseignement médical de niveau III (EM III) x x x

 

      
Imprimer