Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Forum de haut niveau de l’Union africaine Climat : « Les femmes africaines sont l’essentiel de la solution »

21 avril 2016 - COP 21
Imprimer

Ségolène Royal, présidente de la COP, annonce 6 actions pour reconnaître le rôle des femmes pour le climat.


1. Intégrer dans 100 % des contributions nationales la dimension femmes : actuellement, 36 % des contributions déposées par les États intègrent la dimension femmes ; tous les programmes doivent désormais les intégrer.

2. Consacrer la moitié des ressources dédiées aux productions décentralisées d'énergie à des projets construits par des groupes de femmes en circuit court dans le cadre des 10 milliards de dollars mobilisés lors de la COP21.

3. Créer des écoles agricoles pour les femmes, avec des programmes intégrant les énergies renouvelables.

4. Soutenir un programme massif d'appareils de cuisson au biogaz, de fours solaires, de foyers à combustion lente.

5. Prévoir le financement à parité dans les dispositifs d'alerte, avec le programme CREWS : la moitié des actions seront financées pour des femmes.

6. Reconnaître le rôle des femmes avec la création du prix "femmes d'Afrique et climat" qui portera le nom de Prix Wangari Maathai. Pour reprendre l'expression d'Oxfam sur les "héroïnes de l'alimentation ", il s'agira d'encourager et de reconnaître les "héroïnes du climat".

Télécharger l'intervention de Ségolène Royal, présidente de la COP (PDF - 136 Ko)

Télécharger le communiqué : Forum de haut niveau de l'Union africaine Climat : « Les femmes africaines sont l'essentiel de la solution » (PDF - 130 Ko)

Imprimer