Journées européennes du patrimoine 2014

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Frédéric Cuvillier se félicite de l’adoption définitive de la réforme ferroviaire par le Parlement

23 juillet 2014 - Transports
Imprimer

Avec l’adoption définitive du projet de loi par le Sénat hier soir, la réforme ferroviaire a terminé avec succès son parcours législatif. « Je me félicite du travail accompli par le Parlement. Nous avons dessiné un projet ambitieux pour notre pays et ses territoires, capable de redonner confiance et espoir en l’avenir du ferroviaire », a déclaré aux sénateurs Frédéric Cuvillier.


Au cours de la séance, le secrétaire d’Etat chargé des Transports a tenu à rappeler les cinq objectifs clés de cette réforme d’envergure qui permettra de relever le grand défi que représente la refonte du système ferroviaire français :

  • L’affirmation d’un service public renforcé, mieux piloté, avec un Etat qui impulse et qui agit, sous le contrôle de la Nation et de ses représentants ;
  • La création d’un groupe public industriel intégré qui sera un acteur majeur et puissant du ferroviaire en Europe et dans le monde, ainsi qu’une véritable vitrine du savoir-faire industriel du ferroviaire français ;
  • La mise en place d’un pacte national pour assurer l’avenir financier de ce service public ;
  • La construction d’un cadre social commun à l’ensemble des acteurs du secteur ferroviaire
  • Le renforcement des prérogatives du régulateur du secteur ferroviaire.

Quelques jours après l’accident ferroviaire de Denguin,  Frédéric Cuvillier a rappelé que la mise en œuvre de cette réforme devait notamment contribuer à  l’amélioration de l’efficacité et de la sécurité du système ferroviaire.


Frédéric Cuvillier a enfin déclaré que la réforme ferroviaire constituait le cadre qui permettrait au système ferroviaire de faire face aux défis de l’avenir. « Je suis certain que nous pourrons compter sur les cheminots et l’ensemble des Français pour ouvrir ce nouveau chapitre de l’histoire du système ferroviaire français. »

 

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 106 Ko)

Imprimer