Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PBN

4 juillet 2016 - Transports
Imprimer

Sommaire :


      

HOP ! S’engage pour les approches PBN/LPV

4 juillet 2016


en quelques mots

 

HOP ! est la nouvelle compagnie aérienne réunissant les trois compagnies régionales françaises du groupe Air France : Brit Air, Régional et Airlinair. HOP ! dispose d’une flotte moderne d’Embraers, de Bombardiers CRJ et d’ATR (12 ATR 42-500, 5 ATR 72-500 et 5 ATR 72-600 ) pour effectuer les vols court-courriers de HOP ! Air France : un vaste réseau de 130 routes point à point et une flotte d’avions régionaux et d’Airbus 320 et 319. Chaque année, HOP ! transporte plus de 1 000 000 passagers sur 30 000 vols réguliers vers 30 aéroports en France et en Europe.

Alain Brothier, Vice-Président Flotte HOP ! nous répond.

 

Pourquoi avez-vous décidé d’équiper votre flotte d’ATR avec le système SBAS ?

Au regard de son activité, HOP ! est préoccupé par l’avenir des aéroports régionaux en France et se doit donc d’accompagner les changements structurels décidés par la DSNA.
En 2016, dans le cadrze du plan PBN français, un certain nombre d’ILS CAT I ont été progressivement mis hors service. Dans le même temps, des procédures d’approche PBN/LPV ont été publiées pour permettre une utilisation plus large de ce type d’approche. Aujourd’hui, notre flotte d’ATR 42-500 dessert 8 aéroports qui sont concernés par l’arrêt des ILS CAT I, nous laissant sans aucun moyen d’approche de précision au sol pour nous poser. Ainsi, pour assurer la continuité du service pour nos clients, nous devons nous assurer qu’une approche indépendante et de précision, utilisant un équipement bord, peut être volée dans presque toutes les conditions météorologiques. L’équipement permettant de faire des approches PBN/LPV sera installé sur notre flotte d’ATR42-500.

 

Quel potentiel HOP ! voit-il dans le déploiement des procédures PBN/LPV en France ?

HOP ! opère vers des terrains pour lesquels seul le transport aérien fournit des connexions régionales rapides et un service régulier vers Paris. L’engagement envers nos clients est d’assurer la continuité du service, notamment en ce qui concerne nos obligations de service public. Pour les aéroports où la DSNA se désengage de la maintenance des ILS, les connexions que nous assurons vers ces destinations sont essentielles pour nos clients, ainsi que pour les autorités car elles soutiennent l’économie locale. Le déploiement d’approches PBN/LPV va nous permettre de continuer à exploiter ces liaisons régionales quel que soit le plan de rationalisation des aides de navigation de la DSNA, tout en continuant d’assurer le plus haut niveau de sécurité.

 

Pourriez-vous nous en dire plus sur la procédure de rétrofit ? Où en êtes-vous ? Qu’est ce qui est particulièrement sensible dans ce processus ?

Nos 5 ATR72-600 sont déjà équipés PBN/LPV.
Pour le reste de notre flotte ATR, nous nous devons de respecter notre feuille de route et d’être prêt avant la fin de 2018. Les travaux préliminaires ont débuté mi-2014 avec HOP ! Airlinair. Cela nous a permis d’identifier les risques inhérents au projet et de les solutionner.
La livraison des kits prototypes et des équipements est prévue pour juillet 2016, les vols d’essai sont prévus en septembre pour la certification. Nous devrions obtenir l’approbation TSO pour les GPS modifiés sur le premier avion prototype en janvier 2017 au plus tard. L’équipement des avions restants devrait avoir lieu de janvier 2017 à novembre 2018, pendant les créneaux planifiés de maintenance. Par souci de rentabilité, la planification et les coûts techniques ont été optimisés.
En parallèle, notre département « flight ops » va déposer une demande d’approbation opérationnelle afin de s’assurer de la disponibilité des approches PBN/LPV sur les aérodromes concernés. Une étude de sécurité sera également réalisée selon nos procédures internes.

 

Combien cela coûte et comment est financé ce projet ?

 

Le contrat signé entre HOP ! et l’Agence européenne GNSS (GSA) couvre la période de novembre 2015 à novembre 2018. Il inclut le rétrofit de 13 avions. Le projet englobe aujourd’hui les 13 ATR42-500 de HOP ! Airlinair et peut évoluer si la gestion opérationnelle de notre flotte nous conduit à sortir d’exploitation certains ATR42-500 en anticipation. L’approche suivie par HOP ! pour ce projet veille à ce que le bénéfice PBN/LPV soit maximisé pour notre passager en mettant en ligne les avions équipés vers les aéroports non inclus dans le réseau minimal ILS. Compte tenu du montant de l’investissement, ce projet a été possible grâce au co-financement de l’Agence Européen du GNSS et le soutien de la DSNA.

 

 

 

      
Imprimer