Votre énergie pour la France } Hausse du tarif d'achat de l'électricité pour les installations valorisant les effluents d'élevage - Ministère du Développement durable Votre énergie pour la France

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Hausse du tarif d’achat de l’électricité pour les installations valorisant les effluents d’élevage

7 août 2013 (mis à jour le 9 août 2013) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Un arrêté publié le mercredi 7 août 2013 au Journal officiel revalorise le tarif d’achat de l’électricité produite par méthanisation à partir d’effluents d’élevage. Cette mesure permet de soutenir le plan Energie Méthanisation Autonomie Azote (EMAA) qui prévoit le développement de mille méthaniseurs dans les fermes d’ici 2020.


Une unité de méthanisation dans une exploitation agricole bretonne. Crédits photo : Arnaud Bouissou - MEDDEUne unité de méthanisation dans une exploitation agricole bretonne. Crédits photo : Arnaud Bouissou - MEDDE

Arrêté fixant les conditions d’achat de l’électricité produite par les installations qui valorisent le biogaz

L’arrêté prévoit l’évolution suivante de la prime pour la valorisation des effluents d’élevage :

  • un maintien du plateau de 2,6 c€/kWh jusqu’à 300kW ;
  • une diminution jusqu’à 2,1 c€/kWh à 500kW ;
  • une diminution jusqu’à 0 c€/kWh à 1 000kW.

> L’arrêté du 30 juillet 2013 modifie l’arrêté du 19 mai 2011 fixant les conditions d’achat de l’électricité produite par les installations qui valorisent le biogaz (site Legifrance).

La méthanisation

La méthanisation transforme les déchets organiques en énergie (sous forme de biogaz) et permet d’éviter les rejets de méthane liés au traitement traditionnel des effluents. Elle permet aux agriculteurs, notamment les éleveurs, de remplacer en partie les engrais chimiques par le digestat, produit résidu de la méthanisation, contribuant ainsi également à limiter la pollution liée à l’azote issu des effluents d’élevages. Par ailleurs, la méthanisation permet d’assurer aux agriculteurs un revenu complémentaire.

Le plan « énergie méthanisation autonomie azote » (EMAA)

La méthanisation doit contribuer à l’atteinte de l’objectif de 23 % d’énergie renouvelable en France en 2020. Fin 2012, on dénombrait 232 installations raccordées pour une puissance électrique installée de 267MW ; l’objectif pour 2020 est estimé à 625MW.

Le plan Energie Méthanisation Autonomie Azote (EMAA) prévoit le développement de 1 000 méthaniseurs à la ferme pour 2020. L’optimisation du tarif d’achat pour l’électricité produite à partir de biogaz, et plus particulièrement une adaptation de la prime effluents d’élevage, impacte spécifiquement les projets de méthanisation agricole.

Imprimer