Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Hyundai "TALON II 4.0"

15 septembre 2016 - Mer et littoral
Imprimer
Défaut de production lors de l'assemblage mécanismes de libération en charge des embarcations de sauvetage

Une alerte est émise afin d’attirer l’attention sur un défaut de production sur les mécanismes de libération en charge (on-load release mechanism - OLRM) des embarcations de sauvetage de type “TALON II 4.0” Hyundai , pourtant sujet à une certification MED délivrée par le Lloyd Register.

Le défaut est lié aux marques de couleur sur l’indicateur de verrouillage hydrostatique. Le mécanisme est conçu de sorte que l’indicateur de verrouillage hydrostatique pointe la zone verte lorsque l’embarcation est hors de l’eau et la zone rouge quand il est dans l’eau.
Cependant, dans certains cas, le dispositif OLRM “TALON II 4.0 Hyundai” a été produit avec ces couleurs appliquées en sens inverse.

Ce défaut a été identifié au cours d’une inspection PSC récente sur un navire où les OLRMs des embarcations de sauvetage ont été récemment remplacés afin de se conformer à la réglementation [1].
Il a également été constaté que les instructions affichées dans l’embarcation de sauvetage étaient insuffisantes et le manuel de formation, y compris les schémas relatifs à l’indicateur de verrouillage hydrostatique, avaient été fournis en noir et blanc.

Ce sont autant de dysfonctionnements conduisant à rendre l’embarcation de sauvetage sujette à des risques d’accident grave, pouvant conduire à des blessures, si le mécanisme de libération était utilisé de manière incorrecte.

Il est confirmé que la cause de ce défaut est une erreur lors de la production, et le fabricant a pris les mesures nécessaires sur la production de l’ensemble des OLRM afin de s’assurer que les marquages ​​opérationnels sont appliqués conformément au type approuvé et au manuel.
Des mesures ont également été immédiatement prise pour traiter le problème vis-à-vis de la distribution de ses systèmes.
En outre, les navires concernés ont été identifiés et leurs exploitants ont été directement contactés pour organiser les actions correctives.

Le Lloyd Register a également informé les organismes reconnus intervenants sur ces navires identifiés par le fabricant. Le Lloyd Register travaille en étroite collaboration avec le fabricant pour revoir les processus de production du système de gestion de la qualité, et réexaminer le statut de leur certification MED.

La photo ci-dessous montre l’erreur relative aux couleurs utilisées sur l’indicateur de verrouillage hydrostatique de la poignée de déverrouillage, par rapport à celui qui devrait être marqué selon le manuel du fabricant :
<img166245|center>

Note : La photo est une image miroir de l’original, aux fins de comparaison avec le dessin du fabricant dans le manuel de formation.


Action immédiate

Les propriétaires et exploitants de navires sont invités à vérifier les OLRM des embarcations de sauvetage installés sur leurs navires et de contrôler l’original du manuel fabricant afin de s’assurer que les marquages ​​opérationnels sont corrects et que les instructions associées et le matériel de formation sont adéquats, quelle que soit la marque et le modèle.
Il est conseillé de le faire le plus tôt possible afin de prévenir tout risque d’utilisation dangereuse en raison d’un équipement défectueux.
Tout défaut doit être signalé au fabricant d’origine de l’équipement pour leur demander conseil.

<img176641428|right>Dans le cas d’un défaut affectant un navire classé par le Lloyd Register ou un équipement approuvé par le Lloyd Register, le Lloyd Register doit en être informé, ainsi que de toute mesure corrective conseillée par le fabricant. Pour plus d’information, contactez un des experts du bureau local du groupe Lloyd Register ou utilisez l’adresse de contact suivante : légale

Notice d’alerte : Class News No. 32/2016 (PDF - 321 Ko)

Imprimer