Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Impacts sur l’environnement et sur l’économie

21 octobre 2016
Imprimer

Sommaire :


Impact économique

21 octobre 2016 (mis à jour le 26 octobre 2016)


Les maladies dues à la pollution de l’air entraînent des dépenses qui concernent principalement le système de soin : consultations, soins, médicaments, hospitalisations, indemnités journalières...

La maladie la plus coûteuse est l’asthme, dont la part attribuable à l’environnement reste incertaine.

Viennent ensuite les bronchites aiguës, qui concernent aussi un grand nombre de cas, puis les bronchites chroniques, les broncho-pneumopathies obstructives et les cancers des voies respiratoires.

Les épisodes sévères de pollution ou l’exposition chronique de personnes sensibles sont aussi la cause de nombreuses hospitalisations.

Une étude publiée en avril 2015 par le Commissariat général au développement durable intitulée "Estimation des coûts pour le système de soins français de cinq maladies respiratoires et des hospitalisations attribuables à la pollution de l’air" a montré que les coûts des principales maladies respiratoires dues à la pollution de l’air pour le système de soins français s’élèvent entre 0,9 et 1,8 milliards d’euros par an. L’asthme représente la part la plus importante de ce coût (entre 40 et 60 %). Pour être complet, ce niveau déjà élevé de coût serait à majorer d’autres dépenses qui n’ont pu être chiffrées (transport sanitaire, consultations et examens en médecine de ville...).

Estimation des coûts pour le système de soins français de cinq maladies respiratoires et des hospitalisations attribuables à la pollution de l’air
Cette étude a pour objet d’approcher au plus près les coûts dans le système de soin français des hospitalisations et des cinq maladies respiratoires les plus répandues attribuables à la pollution de l’air.
Elle prend en compte les prestations médicales et sociales du malade dans le système de soin.

 

 

A ces montants, le coût pour la société des décès prématurés liés à la qualité de l’air, estimé à plusieurs dizaines de miliards d’euros est à ajouter

Le coût annuel de la pollution atmosphérique peut atteindre 100 milliards d’euros d’après la commission d’enquête du Sénat :

Voir le rapport du Sénat (2015) - Coüt de la pollution de l’air

 

Imprimer