Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Insectes et plantes, des relations étroites : bienvenue dans le monde des pollinisateurs

29 mars 2012 (mis à jour le 2 juillet 2012) - Eau et biodiversité
Imprimer

Connaissez-vous le point commun entre le cacaotier et la tomate, le bananier et la courge, le caféier et le pommier ? Les précieux fruits et légumes qu’ils produisent sont dus à l’action d’insectes qui fréquentent leurs fleurs et assurent ainsi la pollinisation !


La reproduction sexuée des végétaux

La pollinisation désigne l’ensemble des mécanismes par lesquels le pollen provenant de l’organe mâle d’une fleur (étamine) est acheminé vers l’organe femelle (pistil) d’une autre fleur. Ce pollen permet la fécondation d’un ovule puis la formation d’un fruit contenant des graines. C’est le mode de reproduction sexuée des végétaux. Et les pollinisateurs – majoritairement des insectes (abeilles, bourdons, papillons, mouches…) – en sont les principaux acteurs.

70 à 80 % des plantes à fleurs dans le monde dépend de la pollinisation

C’est ainsi que la survie de 70 à 80 % des plantes à fleurs dans le monde dépend directement d’une pollinisation par les insectes. Par ailleurs, plus de 70 % des cultures, dont presque tous les fruitiers, légumes, oléagineux et protéagineux, épices, café et cacao, soit 35 % du tonnage de ce que nous mangeons, dépendent fortement ou totalement d’une pollinisation animale. Cette dépendance existe pour la production de fruits (tomates, courges, arbres fruitiers…) et pour la production de graines (carottes, oignons…). Il faut noter que certaines cultures ne dépendent pas des insectes, en particulier le blé, le maïs et le riz puisque la pollinisation de ces espèces est assurée par le vent.

 

Que faire pour aider les abeilles ?
Témoignage


"Le long de notre réseau routier, se trouvent des hectares de prairies pouvant servir à la conservation des abeilles. En mettant en place un fauchage raisonné (fauchage tardif après le 15 août) les fleurs peuvent de nouveau fleurir. De plus, le district de Chambéry a semé 11 000 m2 de prairies fleuries à l’automne 2010 en bordure de la RN 90 à Feissons-sur-Isère et Aigueblanche. Il est également prévu de planter prochainement 130 arbres de diverses essences sur les 6 km de la RN90 qui se prêtent à cet aménagement."

André Picchiottino, district de Chambéry

 La pollinisation : un service vital

Quotidiennement, sous nos yeux, les pollinisateurs rendent un service vital pour le maintien des populations de plantes sauvages et pour la productivité agricole. Dans le même temps, certaines activités humaines, comme l’utilisation excessive de pesticides ou la destruction des milieux naturels, sont responsables d’un déclin de l’abondance et de la diversité des pollinisateurs sauvages dans de nombreuses régions. C’est pourquoi, le ministère du Développement durable s’est engagé depuis 2008 dans une série d’actions en leur faveur, parmi lesquelles :

  • les plantations, le long du réseau routier géré par l’État, d’espèces végétales qui produisent du nectar et du pollen afin d’offrir de nouvelles ressources alimentaires aux insectes pollinisateurs ;
  • le soutien à des travaux de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) sur la faune pollinisatrice du tournesol et du colza ;
  •  le soutien à un programme européen Life+ visant à dresser un état des lieux de la biodiversité des abeilles sauvages en milieu urbain et à mettre au point un plan de gestion adéquat (Urbanbees) ;
  • l’élaboration (en cours) d’un plan national d’actions en faveur des pollinisateurs sauvages ;
  • la création, en 2010, avec le Muséum national d’histoire naturelle et l’Office pour les insectes et leur environnement (Opie), du programme Spipoll ou suivi photographique des insectes pollinisateurs, qui permet à toute personne possédant un appareil photographique numérique de participer à un programme scientifique national (www.spipoll.org).

 

 

Imprimer

> Galerie photos

  • Abeille sauvage dite abeille maçonne (Ceratina sp.) sur une fleur de souci officinal (Calendula officinalis) - Crédit photo : Olivier Brosseau/MEDDTL-
  • Syrphe ou éristale (Eristalis tenax) sur un prunier en fleur - Crédit photo : Olivier Brosseau/MEDDTL-
  • La Vanesse du chardon ou vanesse des chardons (Cynthia cardui ou Vanessa cardui), aussi appelée Belle-Dame - Crédit photo : Olivier Brosseau/MEDDTL-
  • Abeille sauvage (sous-famille des Halictinae) sur une fleur de joubarbe - Crédit photo : Olivier Brosseau/MEDDTL-
  • Le flambé ou Iphiclides podalirius - Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL-