Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Interdiction des sacs plastique au 1er janvier 2016 : Ségolène Royal annonce la publication imminente du décret

11 septembre 2015 - Prévention des risques
Imprimer

Devant les militants de Surfrider et les participants réunis lors du premier festival Ocean Climax à Bordeaux, Ségolène Royal leur a annoncé la publication imminente du décret d’interdiction des sacs plastique en application de la loi de transition énergétique.


Ségolène Royal a déclaré en présence d'Hubert Reeves que "la pollution par les sacs plastique est un fléau contre lequel il faut lutter, créant 5 continents de sacs plastique dont un dans le pacifique nord équivalent à 6 fois la France".

17 milliards de sacs plastique sont encore consommés chaque année en France et 8 milliards sont abandonnés dans la nature au sein de l'Union européenne. Ces sacs sont utilisés quelques minutes mais mettent plusieurs centaines d'années à se dégrader, et sont ingérés par les animaux marins et les oiseaux. 75 % des déchets abandonnés en mer sont en plastique.

Le cas le plus emblématique est celui des tortues marines, qui confondent les sacs plastique avec des méduses : 86 % des espèces de tortues marines sont touchées par ce phénomène. Les oiseaux sont également très concernés : en mer du Nord, les estomacs de 94 % des oiseaux contiennent du plastique. En tout ce sont plus de 260 espèces qui sont impactées par les sacs plastique.

Ainsi, le décret prévoit :
- que les sacs de caisse à usage unique devront disparaître complètement à partir du 1er janvier 2016 au profit des sacs réutilisables, c'est à dire plus épais,
- que les sacs "fruits et légumes" à usage unique devront également disparaître à compter du 1er janvier 2017.

Le dispositif n'autorise pas l'utilisation de stocks.

La loi de transition énergétique pour la croissance verte constitue une véritable opportunité de créer des emplois dans un secteur innovant pour les entreprises françaises. 80 % des sacs plastique consommés en France sont importés. Ce taux s'élève à 90 % pour les sacs "fruits et légumes" qui sont quasi intégralement importés depuis l'Asie.

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 123 Ko) 

Imprimer